Afrique: Le Fonds mondial remercie les États-Unis pour leur investissement d'urgence de 3,5 milliards de dollars US dans la lutte contre le Covid-19

Genève — Le Fonds mondial salue le gouvernement des États-Unis pour son financement d'urgence à hauteur de 3,5 milliards de dollars US qui vient appuyer la lutte du Fonds mondial contre la pandémie de COVID-19 dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Ce soutien sans précédent permettra d'accélérer rapidement la riposte du Fonds mondial à la pandémie - une riposte primordiale pour sauver des vies et protéger les avancées réalisées par notre partenariat dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme au cours des vingt dernières années. L'année dernière, le COVID-19 a provoqué des interruptions majeures dans la prestation des services de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. La riposte du Fonds mondial au COVID-19 atténue l'impact de la crise sur les trois maladies, protège les agents de santé et renforce les systèmes de santé.

Ce nouveau financement appuiera les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire afin d'étendre rapidement la capacité de dépistage et d'assurer la protection adéquate des agents de santé au moyen d'équipements de protection individuelle. Cet investissement soutiendra les pays pour qu'ils contiennent le virus et ses variants, permettra de garantir l'accès aux soins et au traitement des personnes touchées (notamment à un approvisionnement en oxygène en quantité suffisante) et les aidera à se préparer à l'administration efficace du vaccin. Il sauvera de nombreuses vies, réduira les souffrances et contribuera au relancement sécuritaire des économies.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers le gouvernement de Joe Biden et Kamala Harris, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le chef de la majorité au Sénat Chuck Schumer pour leur leadership exceptionnel de longue date dans la santé mondiale, indique Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. Ce soutien audacieux sauvera de nombreuses vies et redynamisera les économies à travers le monde. Nous avons bon espoir que les autres donateurs suivent l'exemple des États-Unis et utilisent un financement d'urgence afin de soutenir les efforts déployés par le Fonds mondial et les autres partenaires de l'Accélérateur ACT pour lutter contre le COVID-19 et permettre la sécurité sanitaire de tous. »

Comptant parmi les principaux organismes multilatéraux travaillant à l'achat et la distribution de tests de dépistage et de traitements du COVID-19, ainsi que d'équipements de protection individuelle pour les agents de santé, le Fonds mondial est un partenaire idéal pour les États-Unis dans la lutte internationale contre le COVID-19. La grande expérience collaborative du Fonds mondial avec la société civile, les communautés, les dirigeants religieux, le secteur privé et les gouvernements lui permet de répondre aux besoins locaux et de déployer rapidement et efficacement les ressources nécessaires à la lutte contre le COVID-19 à l'échelle mondiale. Le Fonds mondial forme également de solides partenariats de longue date avec le Département d'État des États-Unis, l'USAID et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies.

Avec ce nouveau financement, le Fonds mondial s'appuiera sur ses antécédentes couronnés de succès en matière de prévention et de riposte aux maladies infectieuses et tirera profit de son réseau mondial de partenaires dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire pour accélérer la riposte au COVID-19. Le Fonds mondial a déjà déployé près d'un milliard de dollars US pour lutter contre le COVID-19 dans plus de cent pays. Avant la flambée épidémique du COVID-19, le Fonds mondial comptait déjà parmi les principales institutions à accorder des subventions aux pays à faible revenu et à revenu intermédiaire pour renforcer la sécurité sanitaire.

Le Fonds mondial est un des partenaires fondateurs de l'Accélérateur ACT, une collaboration mondiale visant à garantir la mise au point accélérée et le déploiement équitable des outils de lutte contre le COVID-19, que les États-Unis ont rejoint à la fin du mois de janvier. Le Fonds mondial joue un rôle de leadership essentiel dans ce partenariat mondial, codirigeant l'axe de travail outils de diagnostic avec la Foundation for Innovative New Diagnostics (FIND) et l'axe de travail renforcement des systèmes de santé avec la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le Fonds mondial est aussi un partenaire clé pour les axes de travail vaccins et traitements avec l'Unitaid et le Wellcome Trust.

Ce nouveau financement accordé au Fonds mondial fait partie d'une enveloppe de près de 11 milliards de dollars US destinée à la riposte mondiale au COVID-19, dans le cadre de la loi sur le plan de secours américain (American Rescue Plan Act) que le président Biden a promulguée aujourd'hui. Ce financement s'ajoute au récent investissement des États-Unis de 4 milliards de dollars US au profit de COVAX, le pilier vaccins de l'Accélérateur ACT, qui a pour but de fournir des vaccins contre le COVID-19 aux pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Ce pilier est codirigé par Gavi, l'Alliance du Vaccin, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l'OMS.

Le Fonds mondial sollicite les autres gouvernements donateurs pour qu'ils suivent l'exemple des États-Unis et engagent des financements à partir de leurs dépenses d'urgence ou de relance au profit des partenaires de l'Accélérateur ACT, afin de permettre une intensification rapide de la riposte mondiale. Étant donné la propagation et le rythme croissants des mutations du virus, il est plus évident que jamais que les pays à revenu élevé ont tout intérêt, tant au regard de la sécurité sanitaire que de l'économie, à soutenir les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire pour réduire rapidement le taux d'infection du COVID-19. Le Fonds monétaire international estime qu'il en coûterait près de 9 000 milliards de dollars US à l'économie mondiale pour mettre un terme rapidement à la crise. Pour mettre fin à la pandémie, et ainsi sauver des millions de vies et remettre l'économie mondiale sur pied, nous devons accélérer le déploiement équitable de tests, de traitements, de vaccins et d'équipements de protection individuelle pour que tous les pays aient accès aux outils dont ils ont besoin pour lutter contre le COVID-19. Face à ce virus redoutable, personne n'est en sécurité tant que nous ne sommes pas tous en sécurité.

Plus de: Global Fund

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.