Sénégal: Impact de la Covid-19 sur les agents de transfert d'argent - MicroSave consulting et Mastercard Foundation font l'état des lieux

MicroSave Consulting (MSC), en partenariat avec la Mastercard Foundation, présente les résultats de son étude sur les répercussions de la Covid-19 sur les agents de transfert d'argent au Sénégal où on dénombre 54 638 agents actifs. « Ces agents sont des acteurs clés pour atteindre les populations dans des endroits très reculés. Avec la pandémie, ils ont été confrontés à une baisse de la demande et à une pénurie en liquidité, et n'ont pas encore retrouvé un niveau d'activité comparable à celui enregistré en 2019. La hausse des tarifs

du transport, ajoutée aux mesures de distanciation sociale, a accentué et compliqué la gestion de la liquidité », renseigne un communiqué de presse.

Selon le document, les agents de transfert d'argent ont pris en charge les coûts inhérents aux mesures sanitaires (masques, produits désinfectants) malgré la baisse de leurs revenus, avec peu ou pas de soutien de la part de leurs gestionnaires de réseau. Beaucoup d'entre eux se sont adaptés à la situation en réduisant leurs horaires d'ouverture et les heures de travail de leur personnel. Ils ont également limité les montants d'opérations et privilégié les produits digitaux mis en place par certains partenaires.

La pandémie de la Covid 19 a démontré l'existence d'un potentiel considérable d'expansion et d'optimisation du vaste réseau d'agents de transfert d'argent du Sénégal pour parvenir à l'inclusion financière et combler la fracture numérique.

En quoi la pandémie constitue-t-elle une opportunité pour élargir l'accès aux services financiers par le biais des canaux numériques et des réseaux d'agents ? Comment le gouvernement et le secteur privé peuvent-ils utiliser les agents comme canal de distribution dans les endroits les plus reculés ?

L'étude fournit de nombreuses recommandations opérationnelles et stratégiques pour améliorer et optimiser l'organisation des réseaux d'agents. Les acteurs de commerce électronique, les compagnies d'assurance et autres entreprises qui souhaitent se développer, peuvent améliorer la capacité de leurs agents à générer plus de transactions par client en diversifiant leur offre de service, élargissant ainsi le rôle essentiel des agents de transfert d'argent mobile.

La diminution de la fréquentation dans les grands bureaux gouvernementaux du fait de l'offre de services par le biais de canaux numériques réduirait également le risque de propagation du virus tout en diversifiant les flux de revenus des agents.

L'étude a noté qu'avec un nombre important de points d'accès, le gouvernement et le secteur privé pourraient considérer les agents de transfert d'argent comme un moyen de continuité des activités pour continuer à offrir des services.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X