Cameroun: Bafoussam - Le village artisanal inauguré

Le Ministre Bassilekin III a instruit à l'équipe managériale installée mercredi dernier, de viabiliser cet espace de valorisation artisanale et de lutte contre la pauvreté.

Ça grouille de partout à l'intérieur du village artisanal de Bafoussam ce mercredi 10 mars 2021. La cérémonie d'inauguration de cette structure par le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l'Economie sociale et de l'Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III, est une occasion saisie par de nombreux artisans pour y exposer leurs produits. Les 24 grandes boutiques internes, les 10 stands de 20 m², les sept vastes salles d'apprentissage des différents métiers de l'artisanat, et même les trois salles de réunions sont bondées d'étagères et d'autres commodités mises à profit par les artisans pour y exposer leurs produits. A l'extérieur, même l'espace parking est réadaptable pour accueillir des stands d'exposition en plein air. Les seuls espaces inoccupés au sein du bâtiment sont les six bureaux et la vingtaine de toilettes.

D'un stand à l'autre, des vanniers, tisserands, ébénistes, forgerons, plasticiens, orfèvres, potiers, sculpteurs et autres artisans, y ont exposé leurs produits. En bonne place aussi, l'agro-alimentaire et l'agro-industrie. Achille Bassilekin III visite l'essentiel des stands, avec des mots d'appréciation par-ci, des encouragements par-là. Le ministre demande à l'occasion des détails sur certaines œuvres, ou prodigue quelques conseils aux producteurs des œuvres concernées. La preuve de son intérêt va se manifester par l'acquisition de certains produits artisanaux. Pour le Minpmeesa, ce fourmillement d'œuvres culturelles est la preuve que la région de l'Ouest, et la ville de Bafoussam en particulier, avait urgemment besoin d'un village artisanal. Fruit de la « ferme volonté du chef de l'Etat, il y est question de promouvoir le développement inclusif qui profite à tous : de l'artisan au grand entrepreneur », indique le ministre.

L'objectif ultime étant, au-delà d'une meilleure structuration du secteur de l'artisanat, « d'accentuer la revalorisation des produits artisanaux pour accroître la contribution des artisans à la production des richesses, et leur assurer de meilleures conditions de vie », a précisé Achille Bassilekin III, à la suite de l'installation des comités de gestion et de coordination de cet ouvrage qui a coûté près de 700 millions de F. Bâti sur une superficie de 4 000 m² et composé d'un sous-sol, d'un rez-de-chaussée et d'un étage, le village artisanal de Bafoussam va, selon le maire de la ville Roger Tafam, « stimuler le génie créateur des artisans de la région de l'Ouest, voire au-delà ». Les artisans ont manifesté leur volonté d'occuper au quotidien cet espace pour le mettre en valeur. Ce village artisanal est aussi destiné à abriter des fora, des expositions et faire de l'artisanat un important levier du développement du Cameroun.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X