Congo-Kinshasa: Des hommes d'affaires tunisiens à Kinshasa pour prendre part au 3ème forum économique tuniso-congolais

Tunis — Cinquante cinq (55) hommes d'affaires tunisiens et environ 250 investisseurs congolais, opérant dans divers secteurs d'activité, participeront au 3ème Forum économique tuniso-congolais, qui se tiendra à Kinshasa du 22 au 27 mars 2021, a indiqué l'ambassadeur de Tunisie dans cinq pays africains et résidant à Kinshasa (République démocratique du Congo), Adel Bouzekri Rmili.

Cette troisième édition du forum, organisée en coopération entre l'Ambassade de Tunisie à Kinshasa et le Conseil d'affaires tuniso-africain, a pour objectif d'étudier les moyens permettant de promouvoir les exportations entre les deux pays de manière à impulser les échanges commerciaux bilatéraux, consolider les relations économiques tuniso-congolaises et avoir une idée sur le climat d'affaires et les opportunités d'investissement dans ce pays. Il est prévu que le ministre des Affaires étrangères, Othman Jarandi, présidera la mission économique tunisienne à ce forum, pour la première fois dans l'histoire des missions économiques. Ceci prouve, selon Bouzekri Rmili, l'importance du volet économique dans la diplomatie tunisienne.

Il a précisé, dans ce cadre, que depuis 2010, aucun responsable tunisien ne s'est déplacé à Kinshasa, à l'exception de la visite effectuée par l'ancien président de la République, Moncef Marzouki , en 2012 à Kinshasa, dans le cadre de sa participation à la 14e session du Sommet de la Francophonie. D'après l'ambassadeur tunisien, Kinshasa pourrait être le plus grand marché africain pour les Tunisiens, étant donné que la plupart des denrées alimentaires disponibles sont importés, bien que la région dispose de 80 millions d'hectares de terres agricoles. La République démocratique du Congo (RDC), est le deuxième plus grand pays africain en termes de superficie après l'Algérie, avec 9 pays à ses frontières, ce qui lui permet de devenir une plate-forme régionale, selon Rmili.

La valeur des exportations de la Tunisie vers Kinshasa a dépassé les 21 millions de dollars, en 2020, soit environ 57 millions de dinars. Selon le président du Conseil d'affaires tuniso-africain, Anis Jaziri, la mission économique tunisienne à Kinshasa comprendra des bureaux d'ingénierie et de santé, des sociétés exerçants dans les industries alimentaires, les industries pharmaceutiques, la sous-traitance, le bâtiment, les travaux publics, les industries mécaniques et électriques, les services, l'énergie, l'enseignement supérieur...

Jaziri a tenu à rassurer quant à la situation sécuritaire au Congo, qui s'est améliorée, d'après ses dires, de suite à l'organisation des élections démocratiques, lesquelles ont abouti à l'élection d'un chef d'État, qui bénéficie du soutien des bailleurs de fonds internationaux, ce qui permettra le lancement de nombreux projets dans le pays. La RDC constitue l'un des marchés prometteurs en Afrique pour la Tunisie, a-t-il dit, "car d'une part, il est l'un des pays africains les plus riches en matières premières, et d'autre part il compte plus de 100 millions de consommateurs". µ

De plus, la première communauté d'étudiants africains en Tunisie est originaire de la République démocratique du Congo. La RDC prévoit un taux de croissance de 2,1% en 2021 contre -1,7% en 2020, grâce à l'amélioration de la productivité au niveau du secteur minier, accompagnée par la hausse des prix mondiaux. Son PIB est estimé actuellement, à 51,58 milliards de dollars. Le PIB par habitant est, ainsi, de l'ordre de 512 dollars en 2020, soit en baisse par rapport à l'année 2019 (542,76 dollars).

Plus de: Tunis Afrique Presse

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X