Togo: 70 millions de dollars pour soutenir l'objectif national Couverture Sanitaire Universelle (CSU)

communiqué de presse

Washington — La Banque mondiale a approuvé un financement de 70 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA)* pour aider le Togo à poser les bases de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) afin d'assurer l'accès des populations aux services de santé de qualité.

Le projet de services de santé essentiels de qualité pour la CSU permettra d'améliorer la disponibilité des services de santé de base à travers la construction et l'équipement de centres de santé ainsi qu'accroitre la disponibilité des ressources humaines qualifiées dans les régions défavorisées. L'objectif est de généraliser la couverture maladie pour une large partie de la population, notamment les citoyens les plus vulnérables, les femmes enceintes et les enfants.

« L'assurance maladie et l'accès équitable aux services essentiels de santé et de nutrition sont des défis majeurs pour les populations, surtout en milieu rural au Togo. En complétant nos interventions actuelles dans le secteur (REDISSE & COVID19 Santé) et les appuis des autres partenaires dans la santé, ce nouveau projet est bâti sur les résultats et leçons de notre ancienne opération de santé maternelle, infantile et de nutrition », relève Hawa Wagué, Représentante Résidente de la Banque mondiale pour le Togo. « Le projet contribuera au renforcement du capital humain dans le pays en aidant le Togo à marquer un bond significatif vers l'atteinte de ses objectifs de développement contenus dans son Plan national de développement sanitaire ».

Ce projet de services de santé essentiels de qualité pour la CSU au Togo s'aligne avec la Feuille de Route Gouvernementale 2020-2025 au niveau de son axe 1. Il est également aligné à la stratégie Pays de la Banque mondiale en matière d'accès aux soins de santé de qualité pour une amélioration du capital humain.

* L'Association internationale de développement (IDA) est l'institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d'intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L'IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l'IDA permettent d'apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l'IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s'est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l'Afrique.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2021/097/AFR

A La Une: Aide et Assistance

Plus de: World Bank

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.