Cameroun: Lutte contre l'extrémisme - L'art pour sensibiliser

Prévenir l'extrémisme violent à travers l'art et la culture. C'est l'essentiel du projet mené par l'Association culturelle des artistes et techniciens du Sahel (ACATS). Le 8 mars dernier à Maroua, elle a organisé une cérémonie de restitution et de sensibilisation des jeunes par les activités socioculturelles, dans le cadre de la deuxième phase du projet de prévention et lutte contre l'extrémisme violent.

C'était sous le thème : « Dialoguer avec les portraits : façonner les esprits résister à l'exclusion ». C'était en présence d'une forte délégation américaine conduite par Leanne Cannon, chargée des affaires culturelles à l'Ambassade des Etats-Unis. « La recherche de la paix, le vivre ensemble et la cohésion sociale constituent une quête permanente. Voilà pourquoi l'ambassade des Etats-Unis n'hésite pas à accompagner de telles activités », a déclaré la diplomate. Pour Esther Zouané, présidente de l'ACATS, « cette campagne de vulgarisation va à l'encontre des discours haineux, d'exclusion, de rejet, d'humiliation, de menace. »

Depuis le 1er février 2021, les artistes et les techniciens de cette association en plus de ces activités socioculturelles menées sur le terrain, distribuent la BD « Sobajo » et la série « Adamou et Goni » du réalisateur et producteur camerounais Cyrille Masso, actuellement diffusée sur la Crtv. A date, 20 étapes dans le Nord et l'Extrême-Nord ont déjà reçu la caravane des artistes. Ils ont visité les établissements scolaires, les centres de formation, les milieux carcéraux, le centre de désarmement, de démobilisation et de réinsertion dans les camps des réfugiés et déplacés internes, pour promouvoir et véhiculer ces valeurs morales et éthiques. Ceci à travers la distribution de 10 000 livres graphiques dédiés aux jeunes, abordant les thématiques différentes de la guerre, de la sécurité et des conflits, leurs traumatismes et leurs conséquences. Pour pérenniser de telles activités, 23 comédiens ont été formés sur le théâtre participatif comme pairs éducateurs dont 13 à Maroua et 10 à Garoua.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X