Congo-Kinshasa: Au moins 15 civils massacrés à Bulongo, non loin de Beni, et deux manifestants tués

Une vue aérienne de Beni, région du Nord-Kivu, République démocratique du Congo (Illustration)

En République démocratique du Congo (RDC), le territoire de Beni a une nouvelle fois été la cible d'une attaque d'un groupe armé. Dans la nuit de dimanche à lundi, 15 mars, au moins 15 civils ont été massacrés à Bulongo, une commune voisine, située dans l'est du pays. Les combattants ADF sont soupçonnés d'être derrière cette tuerie. Lors d'une manifestation qui s'en est suivie, deux manifestants ont été tués par les forces de sécurité.

Au lendemain de la tuerie, des jeunes de la commune de Bulongo, située à environ 30 kilomètres à l'est de Beni, sont descendus dans la rue pour manifester leur colère. Une marche marquée par la mort de deux manifestants, tués par les forces de sécurité, ce lundi.

Joint par RFI, Kizito Bin Hangi, président de la société civile de Béni, nous donne son témoignage.

La nuit, ces assaillants ADF ont commencé à égorger des gens [... ] La population est allée récupérer les corps sur le lieu du drame et a manifesté sa colère. [... ] Lors de cette manifestation, deux personnes ont été tuées suite aux balles des militaires qui voulaient disperser les manifestants.

Kizito Bin Hangi, président de la société civile de Beni

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X