Gambie: Une foule met à feu un commissariat de police et l'usine de farine de poissons de Nassim

L'arrestation, selon nos sources, a eu lieu au cours du week-end alors que l'Unité anti-criminalité de la police arrêtait des personnes dans les rues et les complexes.

Une foule a attaqué et incendié un commissariat de police dans l'immense ville côtière de Sanyang, dans la région de West Coast, suite au meurtre présumé de l'un des jeunes du village par un ressortissant Sénégalais dimanche soir.

Le meurtrier présumé serait un employé d'une usine de farine de poisson installée dans la localité appartenant à un homme d'affaires Mauritanien du nom de Nassim.

La victime, Gabriel Ceesay, 32 ans, a été poignardée a mort dimanche soir après avoir tenté d'appréhender un présumé voleur - un pêcheur Sénégalais inconnu qui est entré dans sa chambre avec l'intention de dérober ses biens.

La situation a suscité la colère des jeunes de Sanyang qui ont alors décidé d'attaquer et de mettre à feu le commissariat de police de la communauté ainsi que l'usine de farine de poisson. Ils ont également brûlé des pneus de voiture sur l'autoroute principale avant l'intervention de la police anti-émeute et des forces armées.

Balla Fofana, un natif de Sanyang, a déclaré lors d'une interview avec le journal The Point que le meurtre du jeune homme de 32 ans a provoqué la colère et l'indignation de la communauté. Cela, a-t-il affirmé, a conduit à la mise à feu du commissariat de police et de l'usine de farine de poisson.

Il a révélé que l'installation de l'usine de farine de poisson a engendré l'arrivée massive de nombreux pêcheurs en provenance de pays étrangers dans leur communauté. Leur arrivée a provoqué, selon lui, une série de vols et d'autres actes criminels.

" Nous sommes vraiment en colère pour le meurtre de notre frère par un ressortissant Sénégalais qui est entré dans sa chambre, et ce, de manière illicite, afin de le dérober de ses biens."

" Je puis vous dire que ce n'était pas la première fois que ce genre d'activités criminelles et d'agressions au couteau sont perpétrées par des ressortissants Sénégalais dans notre communauté. Il faut que cela prenne fin immédiatement. Autrement, nous n'aurons d'autres choix que de mener des actions de représailles contre ces criminels " a-t-il déclaré.

Le porte-parole de la Police Gambienne, le Commissaire Lamin Njie, a confirmé à Reuters l'arrestation et la détention du présumé meurtrier, présentement gardé-à-vue au commissariat de police de Brikama. Il a ajouté que la Police se tient prête à préserver et sauvegarder la paix et la sécurité dans le pays.

" Nous avons été informés de cette situation préjudiciable à notre sécurité nationale. Je peux vous garantir que nos officiers sont à pied d'œuvre pour préserver la paix et la tranquillité dans le pays."

" Le coupable, un ressortissant Sénégalais, est présentement en détention et assiste la police dans ses investigations " a-t-il déclaré.

La victime a été transportée plus tard à l'Hôpital Edward Francis Small pour une autopsie, selon la police.

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.