Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - 14 ONG environnementales demandent au gouverneur de laisser la gestion du Lac Edouard à l'ICCN

Quatorze organisations environnementales ont demandé mardi 16 mars que la gestion du lac Edouard soit dissociée de la politique. Ces associations ont réagi aux mesures annoncées, le 24 février dernier, par la ministre provinciale de la pêche, à la fin d'une tournée qui l'avait conduite dans les pêcheries de Vitshumbi et de Kyavinyonge.

Le porte-parole de ces organisations demande que le libre cours soit laissé à l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et ses partenaires pour une bonne gestion du lac Edouard, qui est une partie intégrante du Parc national des Virunga.

« La loi 014 de la conservation, spécialement à ses articles 24 et 25 il est spécialement dit que l'autorité compétente pour gérer les aires protégées c'est l'ICCN. Donc notre réaction vise à recadrer l'acteur politique de rester dans le cadre précis par la loi. C'est de lui montrer qu'il y a eu abus du pouvoir, il y a eu excès du pouvoir. Le gouvernement provincial par rapport à la loi n'a pas la compétence pour gérer une aire protégée d'intérêt national et de surcroit, la pêche qui se situe au niveau d'une aire protégée qui relève de la compétence de la gestion de l'ICCN. Donc ils n'ont même pas le pouvoir mis à part la collaboration dans le cadre d'aider à restaurer par exemple l'autorité. C'est pour cela que les organisations ont estimé qu'il fallait interpeller le gouverneur de province pour que des décisions soient prises par rapport à cette violation des lois de la République », a déclaré Me Ndoole, porte-parole de ces ONG.

Lors de sa dernière tournée du 20 au 24 février dernier dans les deux enclaves du Lac Edouard, la ministre Fatuma Hassan avait suspendu les activités de la Coopérative des pêcheurs des Virunga (COPEVI) ainsi que le comité local des pêcheurs de Vitshumbi. Pour la COPEVI, cette mesure perturbe la règlementation de la pêche sur ce lac.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.