Gabon: Reprise du National Foot 1 et 2 - Les parties prenantes interpellent la Fégafoot

Après un an d'arrêt des championnats nationaux de première et deuxième divisions, la Ligue Nationale de Football Professionnel, l'Association des Clubs de Football, celle des footballeurs, et des arbitres se sont réunies au siège de l'ANFPG pour un point de presse qui avait pour objectif de tirer la sonnette d'alarme sur la situation actuelle du football gabonais, et de solliciter de manière solennelle une rencontre avec la Fédération Gabonaise de Football.

Brice Mbika Djambou a interpellé, avec les parties prenantes, l'instance dirigeante du football gabonais sur la nécessité de reprendre les activités liées à la discipline. Le président de la Linafp s'est défendu en affirmant durant son interlocution que la condition de reprise du National Foot avait été conditionnée par << la justification de la première tranche de la subvention allouée à la Linafp et aux clubs de première et deuxième divisions >>, ce qui a été fait, et que les deux autres conditions étaient du ressort de la tutelle.

En effet, il fallait pour la tutelle, fixer les uns et les autres sur << l'organisation de réforme du National Foot prévue pour le mois de janvier 2021, et l'élaboration d'un protocole sanitaire qui nous permettrait de jouer les matches de football tout en respectant les mesures barrières >>. Cependant, depuis lors, aucune avancée dans ce sens. D'où cette sortie pour exiger à la tutelle de respecter son cahier de charge, à savoir, << le sort réservé à la saison sportive 2020-2021 >>. Même si la pandémie continue de sévir dans notre pays, selon Brice Mbika Djambou, il faudrait prendre exemple sur les autres nations qui ont réussies à reprendre les activités sportives.

Pour ce faire, les parties prenantes demandent à la Fégafoot << de jeter un regard sur la situation chaotique actuelle de notre football et les conséquences sur le quotidien de la chaîne des acteurs que sont les clubs, les entraîneurs, les footballeurs, les officiels de matches, les communicateurs, le public, etc. >>

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X