Congo-Kinshasa: Nord - Kivu - Des pratiques « frauduleuses et illégales » à la base du dysfonctionnement de la justice

Le dysfonctionnement de la justice est surtout caractérisé par des pratiques « frauduleuses et illégales » organisées par quelques acteurs et opérateurs de la justice. C'est l'une des conclusions ressorties par les participants, à l'issue d'un atelier organisé mercredi 17 et jeudi 18 mars à Goma au Nord-Kivu, par la section d'appui à la justice de la Mission de l'ONU en RDC (MONUSCO).

Sans citer ces pratiques « frauduleuses et illégales », le ministre provincial de la Justice et Droits humains, Robert Lufungula affirme que le problème n'est pas au niveau du manque des textes légaux pouvant garantir la bonne marche de la justice dans les différentes juridictions civiles et militaires, mais plutôt, au niveau des distorsions de l'application des lois congolaises.

Cette activité s'est clôturée par la mise sur pied d'une cellule chargée de suivi des cas de détention préventive.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.