Afrique: Lutte contre la criminalité maritime - La marine nationale lance des exercices dans le golfe de Guinée

Boarding a pirate vessel

La marine nationale effectuera du 20 au 25 mars, un exercice dans le golfe de Guinée.

Initiée par les Etats du golfe de Guinée, en partenariat avec les Etats-Unis, cette opération dénommée « Obangamé express 2021 », portera sur différents thèmes qui touchent à la sécurité maritime. Notamment, la piraterie maritime, la pêche illicite, la recherche et le sauvetage en mer, la pollution maritime, le trafic de drogue, le trafic d'armes dans le golfe de Guinée.

Le lancement officiel a eu lieu ce vendredi 19 mars, à la base navale d'Abidjan, à Locodjro (commune d'Attécoubé).

A l'occasion, le capitaine de Vaisseau, Yeman Achille, Commandant des opérations, représentant le Chef d'état-major de la marine nationale, a soutenu que ces exercices permettront d'améliorer la coopération régionale et le partage d'informations dans le golfe de Guinée. Elles permettront également, selon lui, de renforcer les capacités collectives des pays du golfe de Guinée dans la lutte contre les fléaux qui gangrènent cet espace maritime.

« La Côte d'Ivoire accorde une grande importance à cet évènement. Je voudrais remercier les Etats-Unis ainsi que les autres partenaires qui permettent que cet exercice ait lieu en dépit de la situation sanitaire difficile ».

Le Capitaine de Corvette Sanogo Choilio, Commandant du patrouilleur « Emergence », coordonnateur du projet, a indiqué que « Obangamé » est un exercice régional qui se déroule depuis une dizaine d'années, dans tout le golfe de Guinée, à partir de l'Angola jusqu'au Sénégal.

« Il y aura des exercices en mer dans tous les pays du golfe de Guinée pendant ces six jours. Ces exercices visent essentiellement à promouvoir la coopération entre les marines des différents pays du golfe de Guinée, avec pour objectif de renforcer la sécurité maritime dans nos eaux », a-t-il souligné.

Il a aussi ajouté qu'au niveau de la Côte d'Ivoire, ce sont environ une centaine de personnes qui prendront part à l'exercice. Soit une cinquantaine issue de la marine et une cinquantaine des autres administrations partenaires. A savoir, les Affaires maritimes, la Gendarmerie, la Police, les Douanes, le Ciapol.

Il a également indiqué que plusieurs moyens seront engagés à cet effet. Entre autres, des navires, une dizaine d'embarcations, les Centres opérationnels de la marine, le Centre de contrôle des pêches, le Centre des opérations de l'Armée de l'air seront engagés.

Pour sa part, le Lieutenant de Vaisseau Thomas Blevins, de la marine des Etats-Unis, chef du Bureau de coopération pour la sécurité, représentant l'ambassade des Etats-Unis en Côte d'Ivoire, a soutenu que ces exercices permettront de développer les capacités nécessaires pour une meilleure gestion des situations en mer.

Soulignons que l'édition 2020 n'a pu se tenir à cause du Covid-19.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X