Afrique: Ancien DG de l'Unesco - Amadou Makhtar Mbow, le dernier mohican

Pr Amadou Mahtar Mbow, ancien Directeur général de l'UNESCO, lors de la célébration de l'anniversaire de son centenaire

Le Sénégal va célébrer ce jour, samedi 20 mars, le centenaire de la naissance d'un de ses plus grands sages, Amadou Makhtar Mbow, trésor vivant de l'Unesco. Né en 1921, l'ancien directeur général de l'UNESCO a une carrière bien remplie, lui qui a piloté la Commission nationale des réformes des institutions en 2013, sous Macky Sall, après avoir dirigé les Assises Nationales du Sénégal en 2008 sous le régime d'Abdoulaye Wade.

Ce samedi 20 mars, l'ancien directeur général de l'UNESCO, Amadou Makhtar Mbow, souffle sa centième bougie. Un centenaire qui va être célébré à travers diverses activités dont un colloque international et un vernissage d'une exposition qui seront consacrés à sa vie et à son œuvre « pour rendre hommage à ce Trésor Humain Vivant ».

A cause de l'épidémie de covid-19, l'évènement va se tenir en ligne et en présentiel. Universitaire, homme politique, militant des causes de libération, de solidarité entre les peuples, de démocratie, de droits de l'homme, Amadou Makhtar Mbow aura marqué des générations. Sous le sceau de l'engagement et de l'humilité, il a présidé la Commission nationale des réformes des institutions en 2013. Il a dirigé les Assises Nationales du Sénégal en 2008 sous le régime d'Abdoulaye Wade lancées par le Front Siggil Senegaal qui ont réuni pendant près d'un an les principaux partis d'opposition au pouvoir et des dizaines d'organisations de diverses obédiences.

Les Assises nationales du Sénégal étaient un grand rassemblement ayant pour but d'aborder les problèmes politiques et sociaux du pays. Né en 1921, Amadou Makhtar Mbow a été directeur général de l'UNESCO en 1974 pendant une période de treize ans, quatre ans après été sous-directeur général et après avoir siégé au Conseil exécutif comme représentant du Sénégal.

Sous sa direction, la commission dirigée par Seán Mac Bride délivre un rapport intitulé Many Voices, One World qui présente des recommandations pour établir un nouvel ordre mondial de l'information et de communication, plus équitable. Egalement pendant ce temps, il a supervisé le travail du secrétariat pour la Convention du patrimoine mondial. Mbow a reçu les premières ratifications ayant permis l'entrée en vigueur de la Convention et a connu l'inscription des premiers sites sur la Liste du patrimoine mondial en 1978.

Amadou Makhtar Mbow a été par ailleurs ministre de l'Education Nationale (1966-1968), puis de la Culture et de la Jeunesse (1968-1970) et député à l'Assemblée nationale, au Conseil exécutif en 1966 et au Conseil municipal de St Louis. Il est aussi l'auteur de plusieurs publications. Plusieurs d'entre elles sont relatives à ses missions de l'UNESCO, notamment Aux sources du futur : La problématique mondiale et les missions de l'UNESCO (L'Harmattan, 2011). Durant sa carrière, Amadou Makhtar Mbow a contribué aux publications de l'Académie du Royaume du Maroc à travers une trentaine de communications traitant des grands problèmes culturels, politiques, économiques et sociaux du monde, souvent sous un angle africain.

Au cours de sa carrière, Amadou Makhtar Mbow a reçu plusieurs distinctions. Il a été fait Doctorat honoris cause plusieurs fois et a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Belgrade3. Côté décorations aussi, il a été élevé au commandeur de la Légion d'honneur en 2011, Grande croix de l'ordre de l'Infant Dom Henri en 2017.

ORGANISATION DU CENTENAIRE : Le Pr Souleymane Bachir Diagne, en capitaine d'équipe

C'est le philosophe sénégalais, professeur à l'université Columbia de New York, Souleymane Bachir Diagne, qui préside le comité scientifique du centenaire d'Amadou Makhtar Mbow, premier Africain à diriger l'Unesco, de 1974 à 1987 Une exposition ayant pour commissaire général le peintre et ancien fonctionnaire, Alioune Badiane, sera consacrée à la vie et à l'œuvre du professeur Amadou Mahtar Mbow "cet enseignant émérite, grand fils du Sénégal et de l'Afrique, doublé de militant infatigable des causes de libération". Le professeur Souleymane Bachir Diagne et cie programment également un colloque avec trois thèmes qui seront discutées par les participants nationaux et internationaux. Les thèmes "Amadou Makhtar Mbow, l'éducateur émérite", "Amadou Makhtar Mbow, le visionnaire : actualité du Nouvel Ordre Mondial de l'information et de la Communication (NOMIC) et du consensus" seront débattus ainsi que "Amadou Makhtar Mbow, permanence d'un engagement politique et citoyen". Placé sous le parrainage du chef de l'Etat Macky Sall, d'autres présidents africains sont attendus à cette célébration. Né le 20 mars 1921, Amadou Mahtar Mbow est un universitaire et homme politique sénégalais qui a fait ses études supérieures en France. Il a enseigné l'histoire et la géographie et a été ministre de l'Education et de la Culture entre 1952 et 1957.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X