Afrique: Le président sortant du Bureau de la COM félicite la CEA pour avoir transformé les idées en actions pour faire avancer la cause de l'Afrique

Le Président sortant du Bureau de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification économique et du développement, l’Ambassadeur Mohammed Arrouchi du Maroc
communiqué de presse

Addis-Abeba, Éthiopie, le 19 mars 2021 (CEA) - Le Président sortant du Bureau de la  Conférence des ministres africains des finances, de la planification économique et du développement , l’Ambassadeur Mohammed Arrouchi du Maroc, s’exprimant au début de la réunion d’experts, félicite la CEA pour avoir transformé les idées en actions en renforçant les capacités des États membres, par exemple dans le domaine des données et des statistiques et des investissements du secteur privé dans le secteur de l’énergie, entre autres.

M. Arrouchi déclare qu’au cours des deux dernières années où il occupait ce poste, il a été témoin du ferme engagement et du succès de la CEA non seulement en aidant les États membres à renforcer leurs capacités, mais aussi en canalisant tous les efforts et l’expertise nécessaires pour mettre en œuvre les résolutions convenues de faire avancer le programme de développement de l’Afrique.

« Même dans le contexte de la COVID-19, nous avons pu, à la CEA, transformer les défis en opportunités alors que le Secrétariat entreprenait des études pour estimer les effets socio-économiques de la COVID-19 en Afrique, notamment sur la base de l’espace budgétaire, du profil de la dette et de la dette extérieure », déclare le Représentant permanent du Maroc auprès de l’Union africaine et de la CEA.

Pour sa part, l’Ambassadeur Tesfaye Yilma, Représentant permanent de l’Éthiopie auprès de la CUA et de la CEA, déclare que la conférence est opportune et essentielle pour comprendre les conséquences socio-économiques complexes de la COVID-19.

Il affirme que l’Afrique a fait de gros efforts pour lutter contre la pandémie et réduire ses effets socio-économiques, mais n’est pas encore sortie de l’auberge.

« L’accès actuel aux vaccins pourrait être considéré comme un bon début, mais en aucun cas suffisant pour avoir un impact significatif. L’Afrique devra continuer à travailler ensemble dans l’esprit de la solidarité panafricaine et en collaboration avec des partenaires mondiaux pour améliorer l’accès aux vaccins et faire une différence dans la lutte contre la COVID-19 », déclare l’Ambassadeur Yilma.

Dans le cadre des travaux de la Conférence, un nouveau Bureau a été élu. La Guinée équatoriale assure la présidence du Bureau, tandis que Madagascar, la première vice-présidence, la Zambie, la deuxième vice-présidence et la Sierra Leone, la troisième vice-présidence. Le Royaume du Maroc a été choisi comme rapporteur.

Les délégués ont observé une minute de silence en l’honneur de ceux qui ont perdu la vie à cause de la COVID-19 et de ceux qui ont péri lors de la récente explosion à Bata, en Guinée équatoriale.

Publié par :


La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique :  eca-info@un.org

Plus de: UNECA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.