Congo-Kinshasa: Lamuka exige la reforme avant la désignation des dirigeants de la CENI

Dans une déclaration publiée lundi 22 mars à Kinshasa, la plateforme Lamuka dit désapprouver la démarche entreprise actuellement par les confessions religieuses pour designer les animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

« Le présidium de Lamuka est convaincu, comme beaucoup de Congolais, qu'il est impérieux d'adopter de manière consensus, par toutes les parties prenantes, la reforme de la CENI avant toute désignation de ses membres », indique la déclaration signée par Adolphe Muzito et Martin Fayulu.

La plateforme dit avoir déjà mis sur table sa proposition de reforme de la loi organique de la CENI, « qui de l'avis de beaucoup d'observateurs, permettra d'avoir une centrale électorale effectivement dépolitisée, independante et responsable. »

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.