Congo-Brazzaville: Présidentielle - Les observateurs de l'UA relèvent des dysfonctionnements

Denis Sassou-Nguesso, le président du Congo-Brazzaville.

La Commission nationale électorale indépendante (CNEI) a livré lundi 22 mars, au lendemain du scrutin présidentiel, les premières tendances qui donnent déjà le président sortant Denis Sassou Nguesso vainqueur quasiment partout. De son côté, la mission d'observation de l'Union africaine (UA) a noté plusieurs dysfonctionnements dans l'organisation du vote, mais salue l'attachement des électeurs congolais aux valeurs démocratiques.

« Le vote a démarré avec un retard dans 66,7% des bureaux de vote témoin, a expliqué Dileita Mohamed, chef de mission d'observation de l'UA. Le retard, allant de 30 minutes à une heure, est dû à : l'arrivée tardive du personnel électoral : 36,4%, à l'aménagement des lieux devant accueillir le vote : 27,3%, à la livraison tardive du matériel électoral : 18,2% »

Les observateurs de l'Union africaine ont constaté que « dans la quasi-totalité des bureaux de vote, les formalités d'ouverture ont été respectées », en précisant que « les urnes ont été montrées, vides, en présence de représentants des candidats, des observateurs et des électeurs présents mais pas systématiquement scellées. »,

« La Commission a constaté des lacunes de la part de certains membres des bureaux de vote qui ne semblaient pas maîtrisé tout à fait les procédures, a poursuivi Dileita Mohamed. Les électeurs se trouvant dans l'impossibilité d'effectuer leur opération de vote ont pu bénéficier d'une assistance adéquate dans 72,22% des bureaux ouverts. »

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X