Burkina Faso: Augmentation des prix du gaz et des hydrocarbures - "Les prix sont fixés en fonction du marché international" (Yvonne Rouamba/Guigma)

De l'avis de Yvonne Rouamba/Guigma, ce n'est pas de gaieté de coeur que le gouvernement procède à une augmentation des prix des hydrocarbures et du gaz. En effet, a-t-elle expliqué, il s'agit de l'application d'un mécanisme mis en place, qui veut que les prix soient fixés en fonction du prix constaté sur le marché international. Elle a révélé qu'entre septembre 2020 et février 2021, le cours du prix du brent a connu une hausse de 52%, ce qui a eu pour conséquence, d'augmenter le niveau de subvention apportée par l'Etat.

"Si nous avons une augmentation qui dépasse 40% sur le marché international, le mécanisme prévoit un réajustement des prix", a précisé Mme Rouamba.

En ce qui concerne l'augmentation du prix du gaz butane, la présidente du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures, a soutenu qu'elle ne signifie pas l'arrêt des subventions de l'Etat.

D'ailleurs, Yvonne Rouamba a indiqué que la bouteille de gaz de 12,5 kg reste subventionnée par l'Etat, malgré l'augmentation, à hauteur de 3290 F CFA par bouteille achetée et 2220 F CFA sur chaque bouteille de 6 kg. D'autre part, elle a révélé qu'au Mali voisin, la bouteille de gaz de 12,5 kg coûte à ce jour, 12 300 F CFA, contre désormais 5 500 F CFA dans notre pays.

Elle espère donc que les populations ne vont pas se retourner vers l'utilisation du bois de chauffe ou du charbon, parce que l'objectif de la subvention du gaz par l'Etat, demeure la préservation de l'environnement.

Pour elle, les autorités burkinabè essayent de tailler sur mesure, pour préserver une frange importante de la population qui utilise le gaz. Mme Rouamba a enfin estimé que nous devons engager ensemble des réflexions, afin de trouver des solutions alternatives à la préservation de notre environnement.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.