Cote d'Ivoire: Bouaké - Journée internationale de la femme une journée sportive pour magnifier les femmes de Gbêkê

Le samedi 20 mars 2020, l'esplanade de la SITARAIL à Bouaké a servi de cadre à une rencontre d'échanges et d'informations entre les femmes de la région de Gbêkê, une initiative de la direction socioculturelle de la mairie de Bouaké pour attirer l'attention des femmes sur leur rôle dans le processus de développement local.

Cette rencontre a été meublée par un tournoi de football entre plusieurs équipes féminines pour magnifier les femmes de la région.

La rencontre a été organisée dans le cadre de la Journée internationale de la femme qui avait pour thème, cette année : « Promotion économique et sociale de la femme face à la Covid-19 pour une Côte d'Ivoire plus égalitaire ».

Un tournoi de football entre plusieurs équipes féminines de la région de Gbêkê a meublé cette journée, dont le seul vainqueur a été la communion et la consolidation des liens de fraternité entre les participantes.

Occasion pour Mansira Diallo, directrice socioculturelle de la mairie de Bouaké, de sensibiliser les femmes sur les valeurs de paix, de stabilité, d'unité et de cohésion sociale : « La Journée internationale des droits de la femme doit être une journée de prise de conscience à l'endroit des femmes, par les femmes et pour les femmes ».

La directrice socioculturelle de la mairie de Bouaké a évoqué les acquis des femmes avec le ministre Amadou Koné et le maire Nicolas Djibo. « Le maire Nicolas Djibo est engagé à toujours accompagner les femmes dans toutes leurs initiatives de développement. Dès à présent, vous devez vous engager encore plus à être des actrices du développement local », a souligné Mansira Diallo.

Représentant le député Mariame Koné, marraine de la cérémonie, Mariam Massou a exhorté les femmes à s'impliquer davantage dans les activités du développement local, gage de leur autonomisation.

Au nom de la marraine, Mariam Massou a invité les autorités administratives, coutumières et religieuses locales à avoir conscience des défis qui restent à affronter pour l'épanouissement totale de la femme et de porter une plus grande attention aux droits des femmes et à l'égalité entre les sexes.

"Pour la marraine Mariame Koné, chaque femme et chaque fille doit exercer leurs choix, afin que tous soient mobilisés et apportent leur contribution à la construction de la Côte d'Ivoire, unie et développée. Par exemple, la femme doit pouvoir participer à la vie politique, acquérir une éducation, bénéficier de revenus et vivre dans des sociétés exemptes de violence et de discrimination », a dit Massou Mariam au nom de la marraine Mariame Koné.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.