Afrique: Saisie record de six tonnes de cocaïne dans le golfe de Guinée

Boarding a pirate vessel

C'est une saisie record qu'a effectué la Marine nationale française dimanche 21 mars au large du golfe de Guinée : en tout six tonnes de cocaïne. L'opération s'est déroulée dans une zone devenue une plaque tournante des trafics en tous genres.

Le cargo avait quitté Rio de Janeiro au Brésil le 5 mars. C'est après une traversée de l'Atlantique de deux semaines, et sous étroite surveillance, que la saisie a pu s'opérer dans cette zone de plus en plus dangereuse qu'est le golfe de Guinée. C'est la préfecture maritime de l'Atlantique qui a piloté les opérations.

La capitaine de frégate Céline Tuccelli en est la porte-parole : « Six tonnes de cocaïne, c'est relativement exceptionnel en Atlantique puisque la dernière prise importante remonte à 2006 avec 4,2 tonnes, c'était en Martinique. Ces six tonnes, à la revente, cela équivaut à peu près à un milliard d'euros. Donc, vous imaginez un petit peu le montant que cela représente en termes de financement, d'économie parallèle et de trafics en tout genre ».

Une zone de transit importante et dangereuse

Tous les jours, plus de 4 000 navires transitent dans le golfe de Guinée. Un secteur considéré comme l'un des plus dangereux du monde en raison de la piraterie et du banditisme. Il est même devenu un cauchemar pour beaucoup de marins.

Cela fait maintenant plus de trente ans que la France, avec la mission Corymbe, assure une permanence navale dans cette zone, ce qui lui permet aussi de veiller à la sécurité de ses quelque 80 000 ressortissants qui résident dans les pays côtiers d'Afrique de l'Ouest.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X