Afrique: Covid-19 - Chute drastique du dépistage de la tuberculose en 2020

Genève — En cette Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, de nouvelles données indiquent que la pandémie de COVID-19 a eu un effet dévastateur sur la lutte contre une autre maladie transmissible par voie aérienne : la tuberculose. Les enquêtes du Fonds mondial menées dans 13 des pays les plus lourdement touchés par la tuberculose révèlent que le nombre de personnes testées pour cette maladie a baissé de 29 % en 2019. Fait inquiétant, ces mêmes pays ont enregistré une baisse de 45 % du nombre de personnes testées pour la tuberculose multirésistante - l'une des formes les plus redoutables de résistance aux antimicrobiens.

Au fur et à mesure que le COVID-19 se propageait à travers le monde en 2020, les travailleurs de la santé, l'équipement de dépistage, les laboratoires et les centres de santé voués à la lutte contre la tuberculose et d'autres maladies ont été mobilisés pour contrer la nouvelle pandémie. Non traitée, une seule personne atteinte de la tuberculose peut infecter entre 10 et 15 personnes en une année, voire mourir.

« Moins nous dépistons, testons et traitons la tuberculose, plus grand est le risque de propagation de la tuberculose multirésistante et de décès connexes à travers le monde, explique Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. Pour mettre un terme aux épidémies de COVID-19 et de tuberculose, nous devons lutter contre les deux maladies dans un même élan, en investissant davantage dans les outils, les travailleurs de la santé et les systèmes de santé nécessaires pour le combat actuel et la préparation aux prochaines pandémies transmissibles par voie aérienne. »

Les résultats de 2020 indiquent que cela est possible. Les outils mis en place par le partenariat du Fonds mondial pour lutter contre la tuberculose sont maintenant utilisés pour combattre le COVID-19, et le fonds d'urgence de l'organisation visant à atténuer les impacts du COVID-19 sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et à renforcer les systèmes de santé a permis aux pays de continuer à se battre contre la tuberculose tout en luttant contre le COVID-19.

À titre d'exemple, l'Inde et le Bangladesh, après avoir connu une chute des taux de dépistage de la tuberculose durant les premiers mois de la pandémie de COVID-19, étaient parvenus, vers la fin de 2020, à tester et à traiter presque autant de patients qu'avant la pandémie. Les pays ont également accéléré l'adoption de nouvelles approches innovantes de lutte contre la tuberculose, comme la transition vers des régimes thérapeutiques oraux pour la tuberculose pharmacorésistante et l'utilisation de nouvelles applications mobiles qui permettent aux patients de signaler leurs progrès virtuellement, facilitant ainsi l'observance du traitement. En Inde, un nouveau programme dépiste en même temps le COVID-19 et la tuberculose, ce qui permet de stopper la transmission des deux maladies, et surtout, de garantir un traitement aux patients atteints de la tuberculose.

Pour rattraper le retard pris en 2020 et éviter une reprise de la tuberculose, il faut intensifier et étendre aux autres pays ces nouvelles approches et ces programmes d'adaptation couronnés de succès.

« En investissant dans un même élan dans la lutte contre la tuberculose et le COVID-19, nous sauverons des vies. Sinon, nous aurons simplement vaincu une pandémie transmissible par voie aérienne aux dépens d'une autre, qui aura enregistré une hausse vertigineuse des décès et des cas », ajoute Peter Sands.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X