Congo-Kinshasa: Kananga - Les ONG documentent 35 cas graves d'insécurité depuis le début de l'année

Le Conseil régional des ONG (CRONGD) affirme avoir répertorié 35 cas graves d'insécurité depuis le début de l'année 2021. C'est le secrétaire exécutif de cette structure Albert Kyungu qui a livré ces chiffres le mercredi 24 mars à Radio Okapi/Kananga.

Il cite entre autres, les cambriolages accompagnés de menaces, violences, viols et pillages des biens.

Tout en fustigeant ceux qui estiment que l'insécurité à Kananga n'a que quelques victimes isolées, cet acteur de la société civile propose l'intensification des patrouilles mixtes pour mettre fin à cette situation.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.