Ile Maurice: Covid-19 - Le ministre Jagutpal appel la population à collaborer avec les autorités concernées

communiqué de presse

Il est le devoir de tout citoyen qui pense avoir été en contact avec une personne infectée par la COVID-19, ou qui présente des symptômes de la COVID-19, de prendre contact avec le ministère de la Santé et du Bien-être via la hotline 8924 afin de se faire tester et isoler le plus rapidement possible. Des informations pertinentes doivent être données aux autorités compétentes afin de permettre au personnel médical et aux officiers du ministère de mener à bien leur travail de la meilleure façon possible afin d'enrayer la propagation de la COVID-19.

Le ministre de la Santé et du Bien-être, Dr Kailesh Jagutpal, a fait cette déclaration, ce soir, lors de la conférence de presse quotidienne du National Communication Committee sur la COVID-19, au bâtiment du Trésor à Port Louis. Dr Catherine Gaud était également présente.

Le ministre Jagutpal a fait ressortir qu'à ce jour, les cas positifs ont été identifiés comme suit : 185 cas grâce à l'exercice de contact tracing et à travers les centres de dépistage ; 35 dans des centres de quarantaine ; et 13 par des tests aléatoires. A ce jour, 21 patients au total ont quitté les centres de quarantaine et le nombre de cas locaux actifs est de 212.

Il a souligné que trois nouveaux cas locaux ont été enregistrés comme suit : deux grâce à l'exercice de contact tracing ; et un lié au foyer de Curepipe. Quelque 446 tests PCR ont été réalisés aujourd'hui, et tous sont négatifs. Il a aussi indiqué que quelque 800 tests aléatoires ont été effectués aujourd'hui et tous les résultats reçus sont négatifs pour le moment.

En outre, Dr Jagutpal a rappelé que le premier cas positif issu du foyer de Forest Side remonte au 9 mars 2021. Le 10 mars, un appel a été lancé à toutes les personnes présentes au rassemblement de Forest Side pour qu'elles contactent le ministère de la Santé et du Bien-être et le 11 mars, un communiqué a même été émis. Cependant, le couple testé positif hier n'a pas contacté le ministère et a choisi de se rendre dans un laboratoire privé pour effectuer des tests. Leur deuxième test a été effectué deux semaines plus tard, ce qui s'est avéré positif, et implique qu'entre-temps, ils ont déjà infecté d'autres personnes, a-t-il ajouté.

Le ministre de la Santé et du Bien-être a aussi rappelé que la Quarantine Act a été adoptée l'année dernière et stipule que toute personne qui a été en contact avec une personne positive et qui ne le signale pas aux autorités commet une infraction et est passible d'une amende ne dépassant pas Rs 500 000 et une peine d'emprisonnement ne dépassant pas cinq ans. Il a de nouveau souligné l'importance de scrupuleusement respecter les mesures d'hygiène et de précaution telles que se laver régulièrement les mains, le port correct des masques et la nécessité d'utiliser des désinfectants pour les mains.

En ce qui concerne le programme de vaccination qui se déroule au niveau national dans le cadre d'un protocole sanitaire strict, il a indiqué qu'environ 7 257 personnes ont été vaccinées aujourd'hui.

Quant au Dr Gaud, elle s'est attardée sur deux patients qui sont actuellement dans des conditions graves et a donné des détails sur la propagation du virus chez les moins de 20 ans. Les personnes qui ont contracté la COVID-19 sont les suivantes : cinq bébés de moins d'un an ; huit enfants âgés de un à quatre ans ; huit entre cinq et neuf ans ; 24 entre 10 et 14 ans ; ainsi que 26 entre 15 et 19 ans.

En ce qui concerne les étudiants qui prennent part aux examens, Dr Gaud a laissé entendre que toutes les précautions sont mises en place pour éviter que le virus ne se transmette. Les étudiants en quarantaine peuvent passer leurs examens dans le centre où ils se trouvent et doivent respecter un protocole sanitaire strict.

Plus de: Government of Mauritius

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X