Algérie: Khaled Drareni sera rejugé

Marche de protestation
communiqué de presse

La Cour suprême a accepté le pourvoi en cassation présenté par la défense de Khaled Drareni, mais sans annuler sa condamnation. Reporters sans frontières (RSF) appelle le parquet à l'abandon des poursuites contre le journaliste.

Un an jour pour jour après la mise sous mandat de dépôt de Khaled Drareni, directeur du site d'information en ligne Casbah Tribune, et correspondant de TV5 Monde et RSF en Algérie, la Cour suprême a accepté ce jeudi 25 mars 2021 le pourvoi en cassation présenté par sa défense et a renvoyé le dossier en jugement. Cela signifie qu'il y aura un nouveau procès.

"C'est une victoire au goût amer, après 11 mois de détention arbitraire, déclare le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. Nous regrettons que la cour suprême algérienne n'ait pas mis fin aux poursuites contre Khaled Drareni. Nous appelons le parquet à l'abandon immédiat, pur et simple, des poursuites à son encontre."

Khaled Drareni a été arrêté une première fois pendant trois jours le 7 mars 2020. Relâché deux jours plus tard, il restera sous contrôle judiciaire pendant 15 jours, avant d'être finalement de nouveau arrêté le 29 mars 2020, alors qu'il couvrait une manifestation du Hirak, puis incarcéré au centre pénitentiaire de Koléa, près d'Alger. Le 15 septembre 2020, il a été condamné en appel à deux ans de prison pour "incitation à une manifestation non autorisée" et "atteinte à la sûreté de l'Etat". Khaled Drareni est en liberté provisoire depuis le 19 février 2021, à la suite d'une mesure de grâce présidentielle.

L'Algérie figure à la 146e place sur 180 du Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF. Le pays a perdu cinq places par rapport à 2019 et 27 par rapport à 2015.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X