Burkina Faso: Interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana - Début des travaux en 2022

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience, le ministre ghanéen des Transports, John Peter Amewu le jeudi 25 mars 2021 à la Primature. M. Amewu est venu s'imprégner du projet d'interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana.

Le projet d'interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana sera une réalité. En séjour au pays des Hommes intègres depuis mercredi dernier, le ministre ghanéen, John Peter Amewu, en compagnie de son homologue du Burkina Faso, Vincent T. Dabilgou, a été reçu en audience le jeudi 25 mars 2021 par le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré pour échanger sur l'état d'avancement du projet. Précédemment ministre en charge de l'énergie, John Peter Amewu dit être venu en tant que ministre des Transports pour s'imprégner du projet. « Nous sommes sur la même longueur d'onde. Les aspects techniques sont terminés. Il reste la phase de construction », a-t-il rassuré.

Mais bien avant, John Peter Amewu a ajouté qu'il reste la phase de passation du marché. Pour lui, au regard du grand nombre de travaux d'ingénierie, les travaux du projet d'interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana vont débuter concrètement en 2022. A la suite du ministre ghanéen, le chef du gouvernement burkinabè a reçu le directeur de African global developpement (AGD), P. K. Smart. Avec ce dernier, il a été question du processus d'acquisition d'Air Burkina. « Avec le Premier ministre, nous sommes revenus sur notre plan d'affaires quinquennal en ce qui concerne les investissements à faire. Nous allons achever ce processus de transaction dans un futur très proche», a livré le directeur de AGD. Il a remercié le gouvernement du Burkina Faso pour l'accompagnement de ce processus.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.