Gambie: Sonko demande la démission de Darboé en tant que leader du Parti démocratique uni

Sheriff Sonko, le Président du Conseil Municipal de Brikama a demandé à Ousainou Darboe de rendre sa démission en tant que leader du Parti Démocratique Uni (UDP), affirmant qu'il a induit le parti en erreur.

" J'exige des excuses officielles avant de faire mon retour dans les rangs du Parti Démocratique Uni. Je suis prêt à les rejoindre, les guider et les conseiller s'ils me présentent publiquement des excuses. J'exige également la démission de Darboe et de tous les membres exécutifs de l'UDP car Darboe a induit le parti en erreur. "

Le Président du Conseil Municipal de Brikama a fait cette déclaration lors d'une interview sur les antennes de West Coast Radio suite à sa victoire à la Cour Suprême : " Il y a une énorme différence entre le Président Barrow et Ousainou Darboe. Le Président Barrow est un homme de parole qui croit en la démocratie. Il est un leader qui ambitionne de réaliser la croissance économique. Son premier objectif est le développement national."

La Cour Suprême de Gambie a rendu un jugement historique le Jeudi. Elle a décidé de rétablir le Président du Conseil Municipal de Brikama, Sheriff Sonko, dans ses droits suite à son expulsion par le Parti Démocratique Uni (UDP). L'année dernière, le Parti Démocratique Uni a expulsé Sonko et deux autres membres du Conseil Municipal de la région du West Coast car le parti leur reprochait un manque d'adhésion aux lois et règlements du parti.

Se fondant sur la loi sur les collectivités locales, le parti s'attendait à ce que Sonko et ses collègues soient automatiquement déchus de leurs sièges car la loi déclare que tout représentant élu perd son siège en cas d'expulsion de son parti. Cependant, le contentieux a pris fin lorsque la Cour Suprême a déclaré la loi anticonstitutionnelle.

Lorsqu'il lui a été demandé au cours de l'interview de donner son avis sur les similitudes et différences entre Barrow et Darboe, Sonko a déclaré : " Je refuse de faire une comparaison entre les deux leaders car ils ne sont pas du même calibre. Une comparaison entre Barrow et Darboe serait une grande injustice au Président Barrow. "

Lorsqu'il lui a été demandé son avis sur l'intention de Darboe de contester l'élection présidentielle de 2021 et ses chances de succès, Sonko a ajouté : " Il est pratiquement impossible pour Darboe de devenir le prochain Président de la Gambie. Je suis prêt à renoncer à la politique si Ousainou Darboe est élu Président de la République en 2021. Je vous en fais la promesse. "

" Darboe ne gouvernera jamais ce pays car le peuple Gambien est clairvoyant et connait la véritable nature de cet homme. C'est un homme irascible et incompétent. Si Darboe avait été un homme compétent, il aurait été en mesure de conseiller et de guider les représentants juridiques de l'UDP à la victoire au tribunal. Darboe devrait plutôt exprimer sa gratitude au Président Barrow. Pourquoi Darboe ne donne-t-il pas l'opportunité aux jeunes cadres de l'UDP?", a-t-il déclaré, affirmant que Darboe n'est pas un candidat viable à l'élection présidentielle.

" J'exprime grandement ma satisfaction car le système judiciaire de la Gambie a démontré sa compétence et son indépendance. C'est la victoire de la démocratie. C'est également la victoire du Président Barrow car il est le champion de la démocratie. Le Président met tout en œuvre en vue de s'assurer que tous les citoyens soient mis sur le même pied d'égalité car nul n'a le droit d'imposer sa volonté au dépend d'un autre. "

" Le Président du Conseil Municipal de Brikama a également noté : " Darboe a montré son intention de fomenter des troubles dans le pays lorsqu'il a déclaré que rien ne l'empêchera de contester les élections présidentielles de 2021. De par cette déclaration, il a ainsi démontré son manque de respect pour notre constitution. Darboe a été désigné le porte-flambeau de l'UDP car le parti a l'intention d'attiser des violences dans le pays. L'UDP est un parti en pleine décadence. Le nombre important de partisans ayant déserté le parti en est un signe clair, évident et indiscutable."

Lors d'une interview avec le journal The Standard le mercredi dernier, le porte-parole de l'UDP, Almamy Taal a signalé que le Parti Démocratique Uni examinera minutieusement tous les candidats du parti en vue de s'assurer qu'ils reflètent les idéaux du parti.

" Nous trouverons des jeunes hommes et femmes compétents, qualifiés et voués aux idéaux de l'UDP. Nous avons introduit dans nos rangs au cours de ces dernières années un grand nombre de personnes qui nous permettrons de remplacer toutes ces personnes qui ont démissionné ou qui ont été exclues du parti " a-t-il déclaré au Standard.

Il a déclaré que le parti accepte le jugement de la Cour Suprême et adresse ses félicitations aux Gambiens qui continuent de mettre nos lois à l'épreuve car " il reste jusqu'à présent un nombre important de lois anticonstitutionnelles en Gambie. "

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.