Egypte: Al-Sissi prend soin de ne pas arrêter le chemin de fer pendant son développement

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a souligné, samedi, la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour éviter que de tels accidents ne se reproduisent pas en référence à l'accident de collision de deux trains de Sohag, demandant de ne pas arrêter le chemin de fer pendant son développement, étant un moyen de transport crucial pour les Egyptiens, a déclaré le porte-parole de la présidence, Bassam Radi.

Le président Al-Sissi a tenu à rencontrer le groupe ministériel concerné par l'accident et a été informé des résultats obtenus jusqu'à présent, ainsi que la partie technique du système de transport, a dit M. Radi, lors d'un appel téléphonique à l'émission "Ala Massouliaty" (Sous ma responsabilité), sur la chaîne "Sada Al-Balad".

Il existe plusieurs scénarios à la lumière de la modernisation complète et radicale du système de transport, en particulier de l'Autorité des chemins de fer, a ajouté M. Radi, notant que le président Al-Sissi a souligné qu'il y aura une punition sévère des auteurs de la collision après la fin des enquêtes.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.