Tunisie: Flamants roses et poubelles se côtoient à Tunis

La moitié des Tunisois vit aux abords de la "sebkhet" également appelée lagune de Sijoumi, l'une des plus importantes zones humides d'Afrique du Nord, où hivernent plus de 100.000 oiseaux d'une centaine d'espèces différentes.

Les habitants de la zone se plaignent cependant de la pollution, d'invasions de moustiques et d'inondations récurrentes. Un projet d'aménagement porté par les autorités, prévoyant un éventuel bétonnage d'une partie du site, entend régler ces désagréments mais les défenseurs de l'environnement se disent inquiets.

A La Une: Tunisie

Plus de: VOA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.