Afrique de l'Ouest: Bavures de Bounti - "Le Mali est obligé de soutenir la force française", selon Yaya Tindina

La conclusion d'une enquête de l'ONU publiée hier mardi soutient qu'une frappe aérienne conduite par l'armée française en janvier a tué 19 civils réunis pour célébrer un mariage. Paris a vivement réagi à ces graves accusations.

Le ministère français des Armées a réfuté toute ba-vure et soutient que ses troupes ont bien ciblé ce 19 jan-vier un groupe armé terroriste identifié comme tel" près de Bounti dans le centre du pays.

Pour une analyse, Bagassi Koura a joint Yaya Tindina, il est journaliste de la radio-télévision d'Etat à Tombouctou dans le nord Mali :

Plus de: VOA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.