Afrique: Les quatre grandes priorités de l'entreprise Huawei pour 2021

1 Avril 2021

La confiance qu’affichait Huawei pour l’année 2021 est toujours d’actualité malgré l’impact de la crise COVID-19 sur les économies africaines. Dans cette dynamique de reprise, l’entreprise compte amorcer un nouveau tournant dans le continent avec d’avantage d’investissements et une stratégie basée sur quatre piliers essentiels dont la finalité est de rendre le numérique accessible à tous pour une Afrique intelligente et entièrement connectée.

L’entreprise Huawei ne manque pas d’ambition pour l’Afrique. Elle l’a notifié dans le rapport annuel d’activité de son Groupe que le Vice-Président Exécutif de Huawei Afrique du Nord qui couvre toute la zone francophone du continent, a présenté ce mercredi 31 mars.

C’était dans le cadre d’une conférence de presse virtuelle qui avait vu la participation de plusieurs journalistes établis partout en Afrique.

Face à la presse, M. Philippe Wang a décliné une stratégie pour l’année 2021 que le Groupe Huawei aborde dans une dynamique de continuité et d’expansion à travers l’Afrique.

Une option qui, selon lui, consiste à poursuivre la contribution dans la construction d’une Afrique connectée via les technologies innovantes et révolutionnaires mais aussi continuer à travailler avec les opérateurs et les gouvernements dans la mise en œuvre effective de différents projets.

Dans cette dynamique, l’entreprise fait part de sa volonté de poursuivre sa démarche qui a pour objectif de contribuer au désenclavement des territoires notamment les plus reculés du continent.

A travers une coopération mutuellement bénéfique, Huawei veut consolider son rôle dans la création d’un écosystème favorable à l’investissement.

A en croire, M. Wang, il s’agira de voir comment mieux promouvoir l’économie numérique en Afrique. Un véhicule que le Fonds monétaire international (Fmi) et la Banque mondiale classent comme prioritaire dans cette dynamique de relance économique.

Pour 2021, l’entreprise veut continuer à investir dans l’éducation pour les jeunes et les femmes en Afrique. Un choix que le Vice-Président Exécutif de Huawei Afrique du Nord juge optimal du moment que, estime-t-il, « c’est la fondation du succès pour la 4ème révolution industrielle ».

Face à ces enjeux, cette multinationale se trouve dans l’obligation de consacrer d’avantage d’investissements dans le continent avec l’appui de ses partenaires pour espérer relever les défis.

Pour M. Wang, cette vision revient à rendre le numérique accessible pour un continent intelligent et entièrement connecté.

Présente en Afrique depuis 1997, l’entreprise affirme avoir créé 9000 emplois dans le continent et travaille avec plus de 200 opérateurs partenaires.

Elle affirme avoir facilité la connexion à neuf millions d’habitants, développé des solutions pour répondre aux besoins locaux dans les secteurs de l’éducation, la santé, l’énergie, le transport, entre autres.

Dans ce même cadre, Philippe Wang confie que Huawei travaille avec 1500 partenaires dans différents domaines pour la transformation digitale du continent.

Dans ce contexte de COVID-19, le patron du bureau Afrique du Nord assure que les opérateurs ont été aidés pour le maintien de la qualité et l’élargissement de la capacité des réseaux dans un contexte de confinement.

Il a également souligné l’apport aux hôpitaux et structures de santé pour leur offrir des instruments en termes d’intelligence artificielle.

A cet effet, l’entreprise fait de l’écosystème d’innovation sa priorité en Afrique. Elle veut continuer à livrer des modèles innovants, investir dans la formation technique mais aussi élargir sa politique pour appuyer le développement des start-ups.

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X