Guinée: Les travaux de la Revue annuelle conjointe 2020 du plan cadre des nations unies pour l'aide au développement de la Guinée(2018-2022) lancés

Le gouvernement guinéen à travers son ministère de la coopération et de l'intégration africaine en partenariat avec le système des nations unies a procédé ce mercredi 31 mars 2021, au lancement des travaux de la Revue Annuelle Conjointe 2020 du Plan Cadre des Nations Unies pour l'Aide au Développement de la Guinée(2018-2022).

Cette rencontre a connu la présence de Monsieur Amadou Thierno DIALLO, ministre guinéen de la coopération et de l'intégration africaine, Hadja Aissata Daffé Ministre de l'Action Sociale et de l'Enfance et Monsieur Vincent Martin coordinateur du Système des Nations Unies(SNU) en Guinée.

Selon le patron du SNU en Guinée, cette revue donne chaque année, l'opportunité de parcourir les grandes lignes de la contribution conjointe de l'ensemble des agences du Système des Nations Unies en Guinée, en appui au gouvernement pour atteindre des résultats substantiels face aux défis prioritaires pour le développement du pays, notamment l'atteinte des Objectifs de Développement Durable(ODD) à l'horizon 2030.

Aux dires de ce diplomate onusien, plus spécifiquement, cette revue va permettre d'examiner et valider le rapport conjoint des interventions des Nations Unies et de procéder, pour l'année 2021, à la validation des plans opérationnels de travail Conjoints.

Plus loin, il a fait savoir qu'au terme de la troisième année de mise en œuvre du PNUAD, des progrès importants ont été enregistrés par endroit, bien que plusieurs défis restent à relever.

Avant de terminer a appelé notamment ses collègues des agences des nations unies à la poursuite collective des efforts de collaboration pour la mise en œuvre du Plan de Travail Conjoint 2021.

Dans son discours, Amadou Thierno Diallo a dit le plan cadre des nations unies pour l'aide au développement de la Guinée pour la période 2018-2022 constitue la réponse conjointe et coordonnée des agences du SNU aux priorités nationales de la Guinée en matière de développement telles que définies dans le plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020.

« Il se focalise sur trois axes stratégiques complémentaires, à savoir : (i) la promotion de la bonne gouvernance au service du développement durable ; (ii) la transformation économique et la gestion durable du capital naturel et; (iii) le développement inclusif du capital humain. Il est également aligné sur les Objectifs du Développement Durable et tient compte des principes d'une programmation intégrée considérés comme axes transversaux dans le cadre d'une planification stratégique basée sur les résultats, à savoir : (I) Ne laisser personne pour compte ; (ii) Droit de l'Homme, Egalité entre les sexes et Autonomisation des femmes ; (iii) Durabilité et Résilience ; (iV) Responsabilisation. Conformément aux procédures de suivi et d'évaluation, cette revue en tant que cadre propice d'échanges sur les principales réalisations de l'année 2020 est organisée à l'effet de nous permettre de tirer les leçons apprises, d'identifier les différentes contraintes rencontrées dans sa mise en œuvre et proposer des recommandations et les ajustements nécessaires en vue de l'amélioration des performances en 2021 », a-t-il indiqué.

Et Monsieur Diallo de conclure: « Pour terminer mon intervention, qu'il me soit permis, au nom de Monsieur le président de la République, Chef de l'Etat, le Professeur Alpha Condé et de son Premier Ministre, Chef du Gouvernement Dr. Ibrahima kassory Fofana, d'exprimer nos sincères remerciements et notre profonde gratitude au Système des Nations Unies et à l'ensemble de nos partenaires pour leur appui constant au processus de développement socio-économique de la Guinée. Encore une fois, je voudrais compter sur chacun d'entre vous pour le succès de nos travaux et l'atteinte des résultats escomptés, lesquels devront permettre de qualifier davantage le processus de mise en œuvre du PNUAD ».

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.