Afrique: Carl Bildt, ancien Premier Ministre de Suède, est nommé Envoyé spécial de l'OMS pour l'Accélérateur ACT

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS, a nommé M. Carl Bildt Envoyé spécial de l'OMS pour le Dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT).

À ce poste, M. Carl Bildt contribuera à diriger l'effort collectif de promotion de l'Accélérateur ACT, en mobilisant un soutien et des ressources afin que la stratégie pour 2021 donne des résultats.

Il apportera également un soutien aux dirigeants des institutions coorganisatrices de l'Accélérateur ACT, en particulier pour harmoniser les activités qui concernent les axes de travail produits de diagnostic, traitements et vaccins, et le renforcement du système de santé ; il mènera de larges consultations sur les activités de l'Accélérateur ACT ; il conseillera le Directeur général, les responsables de l'Accélérateur ACT et les parties prenantes au sujet de problèmes nouveaux ; et il représentera l'Accélérateur ACT lors de réunions nationales et internationales importantes.

Carl Bildt rejoint l'Accélérateur ACT à un moment crucial, alors que des vaccins contre la COVID-19 sont déployés, de nouveaux outils de diagnostic sont introduits et l'accès à l'oxygène et aux corticostéroïdes est élargi pour sauver des personnes gravement atteintes, partout dans le monde, et que l'on tente de remédier à la distribution inégale des vaccins à l'échelle mondiale et de faire face à l'émergence de nouveaux variants inquiétants.

L'année écoulée a montré que la pandémie exigeait une riposte mondiale coordonnée privilégiant l'accès équitable aux outils de lutte contre la COVID-19 et bénéficiant d'investissements financiers suffisants. L'Accélérateur ACT, qui est un partenariat d'organisations de santé publique de premier plan, est la seule initiative mondiale offrant une solution intégrée de bout en bout permettant de mettre plus vite un terme à la pandémie grâce à une distribution équitable des vaccins, des tests et des traitements.

Carl Bildt travaille depuis longtemps pour le bien commun à l'échelle mondiale. Il a été Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères de Suède. C'est également un diplomate international de renom : il a été Envoyé spécial de l'Union européenne en ex-Yougoslavie, Haut Représentant pour la Bosnie-Herzégovine, Envoyé spécial de l'ONU dans les Balkans et coprésident de la Conférence de paix de Dayton.

Le Dr Tedros a déclaré : « L'ancien Premier Ministre Bildt est nommé au poste d'Envoyé spécial pour l'Accélérateur ACT au moment où la solidarité mondiale et l'accès équitable à des outils vitaux sont plus importants que jamais. Nous avons la chance qu'il occupe ce poste de direction important, auquel il nous aidera à fournir des traitements, des produits de diagnostic et des vaccins aux soignants et aux populations vulnérables dans le monde entier. »

Carl Bildt a déclaré : « Je suis honoré d'avoir été nommé Envoyé spécial de l'OMS pour l'Accélérateur ACT. Instrument unique de coordination des efforts mondiaux de lutte contre la pandémie, l'Accélérateur ACT a fait ses preuves au cours de l'année écoulée. Mais compte tenu de l'augmentation du nombre d'infections dans toutes les régions du monde et du risque que le nationalisme vaccinal prenne de l'ampleur, tous les efforts de lutte contre la pandémie doivent être intensifiés. Il s'agit de sauver des vies, de protéger les systèmes de santé et de permettre la reprise de l'économie mondiale. »

Carl Bildt succède au Dr Ngozi Okonjo-Iweala et à Sir Andrew Witty.

Note aux rédactions

Le Dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) est une collaboration mondiale efficace et déjà opérationnelle, qui vise à accélérer la mise au point et la production de produits de diagnostic, de traitements et de vaccins contre la COVID-19 et à en assurer un accès équitable. Il a été créé à la suite d'un appel des dirigeants du G20 en mars 2020 puis lancé par l'OMS, la Commission européenne, la France et la Fondation Bill et Melinda Gates en avril 2020.

L'Accélérateur ACT n'est ni un organe décisionnaire ni une nouvelle organisation, mais il vise à accélérer les efforts de collaboration entre les organisations existantes pour mettre fin à la pandémie. Il offre un cadre de collaboration conçu pour réunir autour d'une même table les principaux acteurs, l'objectif étant d'en finir aussi rapidement que possible avec la pandémie en accélérant la mise au point de tests, de traitements et de vaccins, en veillant à leur juste répartition et en renforçant leur livraison, de façon à protéger les systèmes de santé et à redresser à brève échéance les sociétés et les économies. Il s'appuie sur l'expérience de grandes organisations mondiales du domaine de la santé qui s'attaquent aux problèmes sanitaires les plus complexes au monde et qui, en collaborant, sont en mesure d'obtenir de nouveaux résultats plus ambitieux contre la COVID-19. Ses membres s'engagent tous à veiller à ce que chacun ait accès à tous les outils nécessaires pour vaincre la COVID-19 et à travailler en partenariat comme jamais auparavant pour y parvenir.

L'Accélérateur ACT est organisé en quatre axes de travail : les produits de diagnostic, les traitements, les vaccins et le renforcement du système de santé.

L'axe de travail concernant les produits de diagnostic coorganisé par le Fonds mondial et FIND, porte sur l'accès équitable aux tests nouveaux et existants, dont il facilite l'adoption et le déploiement dans les pays, et sur l'étoffement du portefeuille de produits de diagnostic grâce à des investissements dans la recherche-développement de tests peu coûteux, faciles à utiliser et de qualité. En 2021, son activité principale concerne l'achat et la distribution d'au moins 900 millions de tests moléculaires et de tests de diagnostic rapide de détection des antigènes (TDR-Ag) dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

L'axe de travail concernant les traitements est dirigé par Unitaid et le Wellcome Trust. Les traitements peuvent jouer un rôle à tous les stades de la maladie : pour prévenir l'infection ; pour éliminer les symptômes et éviter la propagation de l'infection à d'autres groupes ; pour traiter ou prévenir les symptômes ; pour sauver des vies en cas de symptômes graves ; et pour accélérer le rétablissement. Il a pour objectif d'élaborer, de fabriquer, d'acheter et de distribuer des millions de doses de traitements dans un délai de 12 mois, afin de contribuer au rétablissement des personnes atteintes de la COVID-19.

L'axe de travail concernant les vaccins, dirigé par la CEPI, l'Alliance GAVI, et l'OMS, œuvre à l'accélération des travaux de recherche en vue d'obtenir un vaccin efficace pour tous les pays. Parallèlement, il soutient la mise en place de capacités de fabrication et l'achat anticipé de fournitures afin qu'au moins deux milliards de doses puissent être équitablement distribuées aux populations les plus à risque et les plus exposées d'ici à la fin 2021.

L'axe de travail concernant le renforcement du système de santé, dirigé par la Banque mondiale et le Fonds mondial et l'OMS, œuvre à faire en sorte que ces outils puissent bénéficier à ceux qui en ont besoin.

L'axe de travail transversal concernant l'accès et l'allocation est dirigé par l'OMS.

Depuis avril 2020, l'Accélérateur ACT soutient l'effort mondial le plus rapide, le mieux coordonné et le plus fructueux de l'histoire visant à mettre au point des outils de lutte contre une maladie. Grâce aux progrès importants des universités, du secteur privé et d'initiatives gouvernementales dans le domaine de la recherche-développement, l'Accélérateur ACT nous permet de mieux comprendre quels sont les moyens efficaces de lutte contre la maladie. Il nous a permis de nous doter de nouveaux outils contre la COVID-19 à l'échelle mondiale : les vaccins sont prêts à être déployés dans le monde entier, des tests antigéniques de diagnostic rapide peu coûteux et très efficaces permettent désormais de détecter la transmission n'importe où, un traitement abordable des cas graves permet de sauver des vies dans n'importe quel contexte, et les systèmes de santé se préparent à déployer ces outils.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page de l'Accélérateur ACT.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.