Centrafrique: L'ONU s'alarme des attaques contre les travailleurs humanitaires

Denise Brown, la coordinatrice humanitaire des Nations-Unies en Centrafrique alerte sur l'augmentation des attaques enregistrées contre les travailleurs humanitaires en Centrafrique.

L'alerte a été lancée par la coordinatrice humanitaire des Nations unies en Centrafrique. Entre octobre et février dernier, 234 cas d'attaques contre les travailleurs humanitaires ont recensés, faisant deux morts et huit blessés. Soit une hausse de 79% par rapport à la même période l'an passé.

Lors d'une conférence de presse ce samedi 3 avril à Bangui, Denise Browne a particulièrement insisté sur l'attaque d'un convoi humanitaire la semaine dernière à Bakouma. Cette localité du sud-est de la Centrafrique est aux mains des rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).

« Je veux exprimer ma frustration totale et ma colère alors que la communauté humanitaire a été harcelée, intimidée, par le groupe à Bakouma. Ils ont menacé notre staff, ils ont traumatisé notre staff. Nos véhicules, nos moyens de travail ont été volés. Huit véhicules. On a eu de la chance, personne n'a été blessé.

Je vous rappelle que chaque centime que nous recevons, on doit aller le demander à nos bailleurs de fonds. Ce n'est pas comme si l'argent tombait du ciel. Donc, quand ils nous mettent en difficulté, ils mettent en difficulté leurs propres populations. Quand ils voient une famille, une femme, un enfant au bord de la route qui ont besoin d'assistance et que l'équipe humanitaire n'est pas là parce qu'ils nous ont menacés, ça, c'est de leur responsabilité ».

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.