Guinée: Alpha Condé, en imposant son troisième mandat, a cru qu'il suffisait de confisquer le pouvoir pour s'assurer un lendemain paradisiaque.

opinion

Il se dit souvent que le plus difficile n'est pas de ramasser une braise, mais de savoir combien de temps on peut supporter la douleur de sa brûlure avant de la relâcher.

Alpha Condé, en imposant son troisième mandat, a cru qu'il suffisait de confisquer le pouvoir au mépris des principes démocratiques et des mises en garde de la communauté internationale, pour s'assurer un lendemain paradisiaque. Contrairement à ses attentes, son obsession hégémonique du pouvoir a multiplié les problèmes du pays tout en réduisant sa marge de manœuvre pour les résoudre.

En effet, les partenaires au développement semblent avoir bloqué tous les programmes importants, les prisonniers politiques décrédibilisent davantage le régime illégitime, les rapports des organisations de défense des droits de l'homme et les représentations diplomatiques accablent la gouvernance, les gouvernants multiplient les abus qui renforcent la colère de la population etc. Autant d'évidences qui remotivent les militants pro-démocratie à poursuivre le noble combat contre la dictature et ses mauvaises conséquences sur l'avenir du Pays.

C'est pourquoi, pour espérer sa survie, le régime se sent obligé de prendre les décisions les plus risquées et impopulaires. Sachant bien qu'il n'a aucune véritable solution pour la crise multidimensionnelle, Alpha Condé fait de la diversion pour gagner du temps à travers des discours qui, en réalité, ne montrent que sa nervosité et ses inquiétudes. C'est pourquoi, pour lui et ses collaborateurs, les nouveaux enjeux ne sont plus la réjouissance du pouvoir confisqué mais de ce qu'il faut en faire pour espérer s'en sortir.

L'arrogance et le semblant de sérénité suffisent-ils pour tenir longtemps une braise dans ses mains ? Il suffit de regarder dans les yeux de celui qui la tient pour comprendre sa douleur et son désespoir.

Alors si Alpha Condé et ses collaborateurs promettent aux Guinéens des jours à venir plus difficiles, comprenons qu'ils font surtout allusion à leur propre devenir.

Allons seulement !

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.