Seychelles: Les dirigeants chrétiens des Seychelles appellent à la compassion et à la réconciliation en ce dimanche de Pâques.

Pour la deuxième année consécutive, les chrétiens des Seychelles ont célébré le dimanche de Pâques à la maison en suivant la messe à la télévision en raison des restrictions toujours en place sur les rassemblements dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

En souhaitant à tous les croyants un joyeux dimanche de Pâques, le chef de l'Église catholique romaine, l'évêque Alain Harel, et l'archevêque James Wong de l'Église anglicane, ont mis l'accent sur la fraternité et l'importance de la réconciliation dans leurs messages.

Mgr Harel a déclaré qu'en ce dimanche, la lumière de la résurrection s'infiltre et la vérité, la justice et la fraternité deviennent possibles.

"Comme le linceul du sanctuaire se déchire dans le temple, une brèche s'ouvre dans les murs construits entre les humains et les voisins. Les gestes de barrière, la distanciation sociale, les masques et le désinfectant, si nécessaires en ces temps de pandémie, ne peuvent absolument pas être la 'nouvelle normalité', pour reprendre une expression à la mode", a-t-il déclaré.

Mgr Harel a déclaré qu'en ce dimanche, la lumière de la résurrection s'infiltre et la vérité, la justice et la fraternité deviennent possibles. (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

L'évêque catholique a déclaré que "la lumière de Pâques éclaire nos yeux de compassion, ouvre nos mains pour le partage et ouvre un passage entre les humains et les cultures."

Harel a conclu en disant que "la lumière de la résurrection devient une lampe pour notre empreinte jusqu'au jour où nous vivrons pour toujours avec Jésus ressuscité dans une lumière éternelle."

De son côté, l'archevêque Wong a déclaré que les croyants ont traversé le Carême avec Jésus afin d'atteindre la célébration de la vie sur la mort, la célébration du pardon et de la réconciliation sur le manque de pardon et le ressentiment.

L'archevêque James Wong de l'Église anglicane, a mis l'accent sur la fraternité et l'importance de la réconciliation dans son message. (Joena Meme) Photo License: CC-BY

Il a déclaré que bien que Pâques soit la fin du Carême, les résolutions prises pendant la période de Carême ne doivent pas être arrêtées mais mises en pratique.

"De notre point de vue humain, la résurrection est impossible, mais Dieu l'a rendue possible pour Jésus. De même, le pardon et la réconciliation, par notre propre volonté humaine, peuvent être difficiles et difficiles à mettre en pratique, mais par l'amour et la puissance de Dieu. Il rend ces pratiques réalisables pour nous", a ajouté M. Wong.

Il a conclu en disant que "Pâques est le moment où nous célébrons le plus grand don de Dieu, qui est la vie. Nous le remercions d'avoir tant fait pour nous. Et je vous remercie, mes chers compagnons de pèlerinage, d'avoir voyagé avec moi dans le Royaume de Dieu au cours de ces dernières années."

Le président des Seychelles Wavel Ramkalwan a lui déclaré « qu en cette période de Pâques, rappelons-nous qu'en période d'épreuves, les valeurs de tolérance, de respect mutuel et d'attention à l'égard de tous ceux qui nous entourent sont les sentiments positifs que nous partageons ».

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X