Afrique: Covid-19 - Le Nigeria dit progresser sur le développement de son propre vaccin

(photo d'archives) - Doses du vaccin Sinopharm contre Covid-19.

Alors que l'Inde a suspendu ses livraisons de vaccins, ce qui devrait empêcher le Nigeria de recevoir comme prévu plusieurs millions de doses fin mars, le pays annonçait cette semaine qu'il progressait dans le développement de son propre vaccin. En janvier, Abuja a débloqué une enveloppe de 25 millions de dollars pour mettre au point une réponse vaccinale locale. Pour l'heure, deux candidats vaccins sont en cours d'élaboration selon la task force présidentielle mise en place par l'tat fédéral.

Boss Mustapha, le patron de la task force présidentielle chargée de gérer la pandémie, ne donne que peu de détails sur les deux vaccins développés par des scientifiques nigérians. On sait seulement que les essais cliniques et les certifications sont encore à venir.

Mais l'annonce vise selon les propres termes du responsable à « renforcer le moral et l'image de l'industrie médicale » du pays. Le Nigeria qui, a débloqué 25 millions de dollars en janvier pour élaborer un vaccin, explore aussi la possibilité d'en produire sous licence, un peu comme le fait l'Inde avec AstraZeneca.

Le pays dispose de certaines capacités industrielles et pourrait à l'instar du Maroc avec Sinopharm, se lancer dans la production à grande échelle. Cette volonté de devenir producteur prend d'autant plus de relief que l'initiative Covax destinées à fournir des vaccins aux pays en développement a du plomb dans l'aile, alors que l'Inde a décidé d'arrêter ses exportations, afin de fournir d'abord sa population.

Aubuja a pour l'instant reçu quatre des seize millions de doses prévues. Or, le Nigeria ambitionne de vacciner à terme 140 de ses 200 millions d'habitants.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.