Tchad: Présidentielle - Baba Ladé apporte son soutien à Idriss Déby

La candidate du PDI Lydie Béassemda en meeting à Laï, dans la Tandjilé.

L'ancien chef rebelle Baba Ladé a décidé d'apporter son soutien à la candidature d'Idriss Deby pour la présidentielle du 11 avril.

Plus connu sous le nom « de père de la brousse », l'ex-chef de guerre accusé d'avoir massacré des civils en République centrafricaine avait été arrêté par la Minusca puis remis aux autorités tchadiennes. Il sera jugé et condamné à huit ans de prison pour crimes de guerre et crime contre l'humanité le 15 janvier 2015. Il dit avoir accepté de rejoindre le parti au pouvoir pour répondre aux attentes des militants.

«Je suis devant vous aujourd'hui, c'est pour une autre vision. Celle de soutenir le candidat du consensus, le maréchal Idriss Déby. Et la politique à la base c'est la concertation, j'ai été concerté, sollicité par le candidat Idriss Déby Itno en personne pour soutenir sa candidature et je l'ai trouvé meilleure parce qu'il faut dialoguer avec celui qui aime le dialogue. La base m'écoute et c'est parce que la base est aussi la personne qui nous côtoie. La politique, c'est ça », a déclaré Baba Ladé lors d'un meeting.

L'ancien chef rebelle avait bénéficié en août 2020, à l'occasion du soixantième anniversaire de l'indépendance du Tchad, d'une grâce présidentielle avec plus de cinq cents autres détenus. Par la suite, il avait rejoint les rangs de l'opposition et militait contre le sixième mandat du président actuel. À la tête du parti le Front Populaire pour le Redressement, il avait posé en vain sa candidature pour les élections du 11 avril prochain. Il s'est retrouvé en exil quelques mois avant de regagner son pays.

« J'ai soutenu vraiment toutes les marches depuis le 6 février, mais j'ai trouvé qu'il n'y avait pas concertation entre l'opposition, je crois que chacun tire le rideau vers lui. Pour nous, l'objectif c'est le peuple, la population et le Tchad. Bien sûr, tout est parti du 10 août 2020 lors de ma grâce présidentielle et ma libération le 5 septembre de la même année. Nous allons apparaître dans les campagnes, c'est parce qu'il a demandé lui-même de le soutenir et en politique c'est ça. Donc quand on demande, on voit ce qui est meilleur », a-t-il précisé.

Au Tchad, l'allégeance d'Abdelkader Baba Ladé au parti au pouvoir soulève des interrogations, surtout qu'il s'est affiché d'abord aux côtés de l'opposant Yaya Dillo Djerou, également candidat à la présidentielle.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X