Afrique de l'Ouest: Coopération nord-sud l'ong solidarité Japon-Côte d'ivoire voit le jour

Sako Lanciné, président de l'Ong solidarité Japon-Cote d'Ivoire a procédé au lancement des activités marquant l'implantation de son Ong en Côte d'Ivoire lors d'une conférence de presse le jeudi 1er avril 2021 à Abidjan-Cocody les deux Plateaux.

« Dans un souci de contribuer au développement des relations entre la Côte d'Ivoire et le Japon, nous avons décidé à travers la création de cette Ong de promouvoir la culture japonaise auprès de nos frères ivoiriens. Le Japon étant un pays qui inspire, nous pensons que le Japon est donc un modèle de développement que la Côte d'Ivoire doit copier. Nous devons donc être capables à travers cette Ong de promouvoir auprès des populations ivoiriennes la langue et la culture japonaises, promouvoir l'éducation des enfants à travers une coopération pour le renforcement des capacités humaines , collecter et distribuer des dons de produits d'usage quotidien en provenance du Japon, construire des réseaux avec les organismes africains tels que les organisations non gouvernementales , les organismes sans but lucratif », a expliqué Sako Lanciné, président de l'Ong solidarité Japon-Côte d'Ivoire sur les choix qui ont motivé la création de l'Ong.

Selon Oswald Kouamé, vice-président de cette organisation, l'Ong solidarité Japon-Côte d'Ivoire compte apporter sur le plan culturel un brassage entre les deux peuples. « La Côte d'Ivoire a des potentialités à offrir donc nous pensons qu'à travers cette Ong nous allons faire la promotion de la Côte d'Ivoire au Japon et vice versa. Nous comptons donner également la possibilité à ceux qui souhaitent aller au Japon soit dans le cadre de leurs études, affaires. S'il y a des entreprises ivoiriennes qui voudraient entrer en partenariat avec des entreprises japonaise, nous allons organiser des séminaires, des forums qui vont leur permettre d'échanger un peu avec ces entreprises Japonaises. Au-delà de cela, nous comptons organiser des festivals qui vont permettre de promouvoir notre attiéké, alloco. Nous pensons qu'il y a beaucoup de choses que les Japonais doivent connaître sur la Côte d'Ivoire et nous allons à travers ce festival promouvoir la culture ivoirienne, les danses ivoiriennes et la gastronomie ivoirienne », a indiqué Oswald Kouamé.

L'apprentissage de la langue japonaise verra le jour dans les prochains jours . Quant à Yves Ghahoui, secrétaire général de l'Ong solidarité Japon Côte d'Ivoire, il a dit : « Apprendre la langue japonaise, c'est apprendre la culture et la mentalité japonaise. Si nous passons par la langue japonaise, nous avons l'opportunité de communiquer avec des Japonais, nous avons la possibilité de travailler au Japon. Nous voulons donc donner la possibilité aux Ivoiriens qui voudraient aller faire une formation en langue japonaise qui va leur permettre de postuler pour des bourses d'études»

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.