Guinée: Alpha Condé est loin d'être un homme confortable avec lui-même.

Lorsqu'un dirigeant se fait complètement découvrir, et ce qui en ressort s'avère le contraire de ce qu'il prétend être, il devient envieux, nerveux, suspicieux et même violent dans ses attitudes et son langage.

En effet, Alpha Condé ayant vécu une grande partie de sa vie en Occident où les valeurs de liberté et de démocratie sont très ancrées, il en a bénéficié de tous les avantages (éducation, protection et promotion politique, assistance sociale etc.). Cela lui a donné l'avantage de bénéficier d'un préjugement favorable auprès de certains pour se construire un statut présidentiable.

À l'aune de l'exercice du pouvoir, ses diverses lacunes se sont révélées à l'opinion publique. Et cela, grâce aux agissements stratégiques des activistes pro démocratie qui l'ont si bien acculé au point que chacune de ses réactions devient une bavure de plus qui montre les failles de son leadership. Le pouvoir politique étant caractérisé par la contradiction et le rapport de forces en permanence, la grandeur de celui qui l'exerce se mesure par sa capacité de gestion de la pression.

En fait, l'essentiel n'est pas de conserver le pouvoir; mais le bénéfice que son exercice représente pour les gouvernés et la réputation que cela confère aux gouvernants. Partant de cette logique politique universelle, il est facile de comprendre qu'Alpha Condé est loin d'être un homme confortable avec lui-même. Son masque de pseudo démocrate étant déjà tombé, il n'a plus bonne presse dans les milieux respectables sans parler de ce que l'histoire retiendra de sa gouvernance.

D'ailleurs ne doute-t-il pas de la légitimité de son pouvoir au point de vouloir arracher une reconnaissance intérieure et extérieure à n'importe quel prix ?

Comment comprendre que l'ancien prisonnier et exilé politique se révèle si violent et allergique à la contradiction ? Soit il n'a jamais cru aux valeurs qu'il prétendait promouvoir, soit c'est sa seule manière d'exister politiquement en espérant cacher ses limites et détourner l'attention sur ses nombreux échecs (stratégie de diversion).

Malheureusement pour lui, le temps joue en sa défaveur car même par miracle, il y a peu de chances qu'un octogénaire puisse rectifier la mauvaise trajectoire qui illustre l'échec de sa carrière politique.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.