Niger: Aminatou Seyni - L'athlète nigérienne absente aux JO pour Hyperandrogénie

Une nouvelle désillusion pour Aminatou Seyni. La sprinteuse nigérienne qualifiée pour Tokyo 2020 sur 200m, ne sera pas finalement du rendez-vous. Elle est visée par le règlement de la fédération internationale d'athlétisme sur l'hyperandrogénie.

Depuis quelques temps, Aminatou Seyni mène un combat personnelle pour continuer sa passion. Elle refuse de prendre un traitement médicamenteux pour faire baisser son taux de testostérone. Un refus qui l'éloigne de la compétition prévue à Tokyo du 30 juillet au 8 août 2021 (décalée d'un an en raison de la pandémie de Covid-19).

Aminatou Seyni s'était pourtant qualifiée pour s'aligner sur 200m au Japon. Mais comme en 2019, la « Gazelle du désert » devra rester à la maison.

« Ils m'ont demandé de prendre quelques médicaments. J'ai dit que je ne pouvais pas prendre des médicaments que je ne connais pas. C'est délicat, je ne peux pas prendre ce que je ne connais pas », explique-t-elle à RFI.

A La Une: Niger

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.