Afrique de l'Ouest: G5 Sahel - Renforcement des capacités des femmes leaders

Nouakchott — Le secrétariat exécutif du G5 Sahel organise un atelier de trois jours, consacré au renforcement des capacités des femmes leaders de l'espace G5 Sahel sur la gestion des conflits, la médiation et la justice transitionnelle.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, Mme Naha Mint Haroun ould Cheikh Sidiya, ministre des Affaires sociales, de l'Enfance et de la Famille, après avoir souhaité la bienvenue aux participantes, a souligné que l'organisation de cet atelier a pour objet de former les femmes leaders sur les voies et mécanismes favorisant leur meilleure participation dans les pays du G5 Sahel sur des sujets de grande importance tels que les techniques de communication, le plaidoyer, la négociation, la médiation et la justice sociale.

La ministre a rappelé que les femmes mauritaniennes représentent un peu moins de 20% des membres du gouvernement, environ un cinquième des sièges au parlement et plus d'un tiers des conseillers municipaux et régionaux.

Elles sont, poursuit la ministre, également présentes dans le corps diplomatique, dans l'administration publique et les conseils d'administration, ainsi que dans la magistrature et divers corps militaires et généralement elles représentent 30% des travailleurs et agents de l'Etat. Cependant, a-t-elle fait remarquer, il reste beaucoup à faire pour impliquer davantage les femmes dans les cercles de décision.

La ministre a indiqué que la nature des participants à cet atelier et leur diversité rassurent sur la qualité des résultats auxquels ils parviendront et sur la pertinence de leurs recommandations.

Elle a, enfin, exprimé ses remerciements au G5 Sahel pour ses efforts visant à faire progresser les femmes dans nos pays et à la coopération espagnole pour son accompagnement.

Pour sa part, M. Mahamadou Samake, chef du département de Gouvernance du G5 Sahel a, dans un discours prononcé au nom du secrétaire exécutif du G5 Sahel, rappelé l'engagement personnel du secrétaire exécutif M. Sidikou en faveur de la promotion du genre, de l'autonomisation des femmes et des filles, de leur pleine participation à la prévention des conflits, ainsi que de l'édification et du maintien de la paix dans notre sous-région et au-delà.

Il a enfin rendu hommage aux femmes du G5 Sahel pour leurs efforts méritoires en matière de «peace-building» dans nos sociétés, avant de les encourager à persévérer dans cette voie qui est celle du salut pour nous tous.

De son côté, Mme Rita Santos Suàrez représentante de l'Agence espagnole de coopération internationale pour le Développement s'est dite honorée d'être présente parmi vous à l'ouverture de cet atelier.

Elle a rappelé que la coopération espagnole accorde la priorité à l'appui aux femmes et au genre. «C'est à ce titre que nous appuyons le G5 Sahel pour a formation des femmes dans tous les domaines vitaux pour l'avenir chaque pays.

La coopération espagnole travaille avec la CDEAO et l'UA dans le cadre de la promotion du genre et du leadership des femmes, a-t-elle ajouté.

«C'est un honneur pour moi d'être présente à cet atelier, dont nous souhaitons l'atteinte des objectifs et la mise à profit des connaissances acquises», a-t-elle conclu.

Cet atelier, dont les travaux se poursuivent jusqu'au 8 avril, est organisé grâce à un appui financier du royaume d'Espagne.

A La Une: Afrique de l'Ouest

Plus de: ANI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.