Cote d'Ivoire: Korhogo/Funérailles traditionnelles d'Amadou Gon Coulibaly - Le corps enterré par le Poro du bois sacré

Les journées du jeudi 1er et du vendredi 2 avril ont été consacrées à l'enterrement de l'ex Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, selon les rituels du bois sacré sénoufo.

Les cérémonies prévues à cet effet ont commencé le jeudi par le « Sizanjori » ou la veillée des bois sacrés, un évènement très important qui se tient vers le coucher du soleil.

Mais, vu l'importance et le rang social du défunt, la cérémonie a commencé dans l'après-midi aux environs de 15 heures. Toutes les variantes, masques et initiés du bois sacré ont mené une longue procession depuis le bois sacré central de Kôkô jusqu'au lieu des obsèques.

Les attendant dans les derniers 200m, les membres de la famille Gon ont accueilli leurs hôtes du bois sacré. L'accueil terminé, les rites traditionnels pouvaient commencer et se sont poursuivis toute la nuit durant.

Les différents bois sacrés au nombre de 123, chacun représenté par un masque nommé le "Aladjon" sont appelés à faire chaque fois une entrée suivie d'une sortie à trois reprises avant d'aller observer une pause.

La journée du vendredi, l'une des plus importantes des funérailles, a vu plusieurs autres rituels dont celui de l'enterrement du corps.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.