Sénégal: Emploi des jeunes - Mamadou Ndione tient un forum dans la commune de Diass

Il est initié en partenariat avec le ministère de la formation professionnelle et de l'insertion des jeunes, la Délégation à l'entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes DER/FJ), le Fonds de financement de la formation professionnelle (3FPT), la Société d'aménagement et de promotion des zones et des côtes touristiques du Sénégal (SAPCO-Sénégal), l'Agence de l'informatique de l'Etat (ADIE), l'aéroport international Blaise Diagne (AIBD), la Chambre de commerce, d'agriculture et d'industrie de Thiès (CCAIT), entre autres.

Selon le président du comité d'organisation de ce forum, Moussa Sène, cette activité de deux jours, qui est une "contribution patriotique" du DG du COSEC, entre dans le cadre du processus d'insertion professionnelle des jeunes de la commune de Diass.

"A travers ce forum, nous voulons aider notre jeunesse à pouvoir identifier les principales contraintes des jeunes par rapport à la formation et à l'employabilité. C'est une démarche citoyenne, notre participation citoyenne dans la promotion de l'emploi des jeunes", a soutenu Mamadou Ndione, le directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec).

Invitant les jeunes à "ne pas attendre quoi que ce soit de qui que ce soit", mais de "compter sur soi-même", il a indiqué que ce forum permet à la jeunesse de Diass de disposer de toutes les informations utiles sur les opportunités d'emploi et d'employabilité qui lui sont offertes.

"Pour ce faire, nous avons réuni toutes les compétences par rapport à tout ce qui se fait de mieux dans les domaines de la formation et de l'emploi", a expliqué M. Ndione qui estime qu'il faut appliquer la territorialisation des politiques publiques pour permettre aux populations, notamment les femmes et les jeunes, de pouvoir bien profiter des opportunités économiques.

Après avoir aidé à la formation de 65 jeunes, en 2018, en "Etudes de projet", avec l'appui de l'Agence nationale de promotion de l'emploi des jeunes (ANPEJ), Mamadou Ndione annonce la formation d'une centaine de femmes des 17 villages de la commune de Diass, en transformation de produits locaux, en teinture, en horticulture, entre autres métiers qui leurs permettent d'avoir des activités génératrices de revenus.

Le DG du COSEC, par ailleurs responsable de l'Alliance pour la République (APR), a sollicité de la Chambre de commerce, d'agriculture et d'industrie de Thiès l'ouverture d'une antenne locale à Diass pour rapprocher ses activités d'accompagnement des populations.

Il a profité de ce forum pour procéder au lancement de la plateforme pôle emplois de Diass samedi dernier , dans le département de Mbour et ce dans le but d'assurer l'insertion, la formation qualifiante et la demande de financement des jeunes.

"Nous avons développé cette plateforme pour permettre de rester, en miniature, sur l'espace communal, la rencontre entre la demande et l'offre d'emplois. Nous allons réfléchir sur des similitudes. S'il y a des jeunes qui veulent s'adonner à l'agriculture dans un même village, on partirait du projet individuel pour aller dans le sens d'un projet collectif", a-t-il expliqué, révélant qu'en seulement quelques heures, 200 requêtes ont été enregistrées.

Ainsi, ajoute-t-il,cela permettrait d'aller dans du structurant, regrouper des jeunes dans un même périmètre agricole, afin de pouvoir mutualiser leurs forces et l'état mutualisera les moyens à mettre à leur disposition.

Cette plateforme pôle emplois a été lancée à l'occasion d'un forum pour l'emploi des jeunes de la commune de Diass, , qui a pour objectifs, entre autres, de mettre en œuvre la politique de territorialisation des politiques publiques en matière de formation et d'emploi des jeunes.

Les jeunes des 17 villages de la commune de Diass et des localités environnantes ont pris part massivement à ce forum, pour discuter avec des experts d'une vingtaine de structures de l'Etat et autres entreprises implantées dans la zone, pour discuter afin de trouver les voies et moyens de résoudre le problème d'insertion des jeunes par un emploi salarié ou non salarié en fonction des réalités du territoire.

"Il est important que les jeunes puissent trouver dans leur environnement immédiat, les possibilités de s'insérer. Ces experts expliquent aux jeunes potentiels demandeurs d'emploi, de comprendre la trajectoire du Sénégal, pour mieux adapter leur cursus de formation par rapport à la demande", a expliqué Mamadou Ndione.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.