Cote d'Ivoire: Premier gouvernement de la 3e République - 8 femmes sur 41 membres

Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire.

Le premier gouvernement de la 3e République est connu. La liste a été rendue publique ce 6 avril, par le ministre, secrétaire général de la Présidence de la République, Abdourahmane Cissé.

Sur les 37 membres que comprend cette équipe pilotée par le Premier ministre, Achi Patrick, la gent féminine gagne six (6) ministères et un secrétariat d'Etat c'est-à-dire 7 postes sur 41.

Pour les ministères, Kandia Kamissoko Camara de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, hérite du poste de ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la diaspora.

Le ministère du Plan et du Développement reste toujours l'affaire de Kaba Nialé.

Anne Désirée Ouloto quitte le ministère de la Salubrité urbaine pour la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration.

Mariatou Koné occupe le ministère de l'Education nationale et de l'Alphabétisation. Dans l'ex-équipe, elle était ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté.

Myss Belmonde Dogo quitte le secrétariat d'Etat chargé de l'autonomisation de la femme pour le ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté.

Le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant est revenu à Nassénéba Touré, directrice générale de Côte d'Ivoire tourisme.

Le ministère de la Culture et de l'Industrie des arts et du spectacle échoit à Arlette Badou N'guessan Kouamé.

Pour les secrétariats d'Etat, sur les 4 postes, un est occupé par une dame en la personne de Clarisse Kayo Mahi.

A noter que le premier conseil des ministres se tiendra ce 7 avril 2021.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.