Congo-Kinshasa: Dialogue Intercommunautaire - Les confessions religieuses soutiennent les résolutions

Une grande réaction de soutien aux résolutions du Dialogue Intercommunautaire sur la paix et la sécurité dans les hauts etmoyensplateauxdeFizi, Uvira et Mwenga (Itombwe) dans la province du Sud Kivu vient de tomber.

C'est celle des confessions religieuses qui promettent tout leur accompagnement aux communautés en conflits notamment leurs représentants signataires des résolutions des assises de Kinshasa en vue du retour définitif de la paix et sécurité dans cette contrée du pays comme par le passé.

En marge de ce soutien, les responsables des confessions religieuses ont décidé d'organiser des sessions de prières, des retraites spirituelles, séminaires et prédications centrées sur la repentance, le pardon, la réconciliation, la paix, la justice, le développement et la discipline ecclésiale, et particulièrement dans les églises installées dans les territoires concernés.

Par ailleurs, les hommes de Dieu interpellent les leaders des communautés concernées à jouer franc jeu notamment être sincères dans les engagements auxquels on a librement souscrit.

Ci-dessous la Déclaration des confessions religieuses :

Nous, autorité ecclésiales invitées pur participer activement au Dialogue Intercommunautaire organisé sous le haut patronage du Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Ministère de l'Intérieur, Sécurité et affaires Coutumières en collaboration avec Interpeace et ses partenaires, sous la modération du Chef de la Maison civile du Chef de l'Etat ;

Soucieux de l'accomplissement de l'ordonnance suprême de la grande commission de la Parole de Dieu : « Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin de temps » Matthieu 28 :19-20) ;

Convaincus de l'effectivité de la Parole de Dieu annonçant la naissance du Messie qui n'est autre que le « Prince de la paix » (Esaïe 9 :5) ;

Commémorant cette semaine l'accomplissement du salut holistique de tout homme et de tout l'homme à la croix de Golgotha et par la résurrection victorieuse de Jésus-Christ, Prince de la Paix ;

Consternés par les guerres à répétitions et leurs conséquences incalculables, imposées à la population paisible par les tireurs de ficelles avec leurs alliés communément appelés groupes armés locaux, avec comme couverture les tribus et/ou communautés d'origine et les groupes armés étrangers ;

Préoccupés au plus haut niveau de tueries, de destruction de nos églises, écoles, structures sanitaires, concessions et de l'éparpillement du reste de nos fidèles ;

Accueillant aisément, l'objectif du présent dialogue intercommunautaire qui « est d'établir un cadre durable sous le leadership du gouvernement congolais pour la résolution d'enjeux autour des questions d'identité, des terres, des territoires ethniques et du pouvoir coutumier, des gestions des entités territoriales, de transhumance, de la sécurité, de la gouvernance inclusive, et du développement socio-économique » ;

Considérant la participation active de chacune et chacun des participants dans le présent Dialogue Intercommunautaire ;

Déclarons ce qui suit :

1.Appuyons l'affirmation selon laquelle les guerres à répétitions vécues dans les Moyens et hauts plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga (Itombwe) ne sont pas Intercommunautaires mais plutôt de groupes d'individus originaires de telle ou telle tribus et/ou communautés poussées par les tireurs de ficelles situés dans les villes congolaises et à l'étrangers pour leurs intérêts politiques et économiques ;

2. Saluons joyeusement l'engagement sans réserve pour la pacification de la République Démocratique du Congo et l'initiative très louable du Président de l République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo visant la révisite de l'histoire afin d'établir la vérité quant à ce surtout pour les provinces en guerres récurrentes. Nous promettons d'y participer activement avec l'expertise ecclésiale aux côtés des autres;

3. Applaudissons grandement la volonté ferme de tous les participants pour « l'engagement de vivre ensemble avec tous commis par le passé » ;

4. Acclamons fortement tous les participants pour leur détermination du recours à la justice et réparation pour réprimer toutes les formes de crimes vécues afin de mettre un terme à l'impunité ;

5. Dénonçons ouvertement la complicité de ceux qui seraient en intelligence avec ceux qui oeuvrent pour la balkanisation soupçonnée de la République Démocratique du Congo et faisons l'appel fort çà toutes et à tous pour barrer la route à des telles planifications ;

6. Encourageons vivement la création d'un cadre permanent de concertation pour la promotion de la paix, la réconciliation et le développement en une commission provinciale ou nationale ad hoc ;

7. Demandons au gouvernement de la République Démocratiqud Congo, de travailler sans faille afin de metter un temùe à la porosité des frontières et de sécuriser toute la population et leurs biens équitablement d'une part, et d'autre part, de désenclaver les territoires de Fizi, Uvira et Mwenga (Itombwe) par la construction de la route nationale 5 (Bukavu-Kalemie via Uvira et Baraka), de la route Fizi-Mwenga (Itombwe)à et de la route Bukavu-Shabunda ;

8. Sollicitons l'appui moral, technique et financier de la part des organisations tant nationale qu'internationales ainsi que les services des confessions religieuses d'outre-mer aux efforts de pacification et de réconciliation menés par les confessions religieuses de la République Démocratique du Congo ;

9. Prenons l'engagement ferme, avec l'appui logistique et sécuritaire du gouvernement de la République Démocratique du Congo, selon le cas :

- D'organiser les sessions des prières, des retraites spirituelles, des séminaires et des prédications centrées sur la repentance, le pardon, la réconciliation, la paix, la justice, le développement et la discipline ecclésiale surtout dans les églises des territoires sous examen ;

- De travailler en synergie avec toute les bonnes volontés pour le retour de tous les déplacés des guerres dans leurs milieux d'origine afin de rendre nos églises, nos écoles, nos postes de santé, nos dispensaires, nos centres de santé, nos centres hospitaliers et nos hôpitaux opérationnels ;

- De restituer les acquis de présentes assises aux leaders religieux, à tous les niveaux ;

- D'initier et d'accompagner le dialogue franc et sincères entre les chefs des groupes armés Gumino, Twigwaneho, Mai-Mai et Biloze Bishambuke ;

- D'inciter les chrétiens ) la dénonciation de toutes formes d'incitation à la haine et de tous els auteurs intellectuels, moraux et physique de crimes et de spoliations des caches, chèvres et volailles ;

- De faire le lobbying et plaidoyer en vue de traquer sans trop de casses les groupes armés étrangers actifs dans les territoires de Fizi, Uvira et Mwenga (Itombwe) ;

- De mener de sensibilisation pour la réduction sensible de la circulation des armes légères de petits calibres.

Fait à Kinshasa,

le 31/03/2021

1. Mgr Dr Kuye-Ndondo wa Mulemera Jean-Luc, Président Honoraire de l'ECC Sud-Kivu

2. Rév. Prof Dr Abekyamwale Ebuela Abi, Représentant Légal de la 5ème CELPA

3. Rév. Prof Dr Mateso Mouke Jean Moïse, Représentant Légal de la 8ème CEPAC

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X