Ouganda: La protection de l'enfance et la sauvegarde des capacités des mineurs, objectifs de Catholic Care for Children

Kampala — « A cause des défis que nos religieuses ont affronté par le passé, nous cherchons une manière sûre et formelle afin de mener l'apostolat, surtout dans le domaine de la pastorale de l'enfance, sans compromettre les charismes individuels des jeunes » a déclaré Sœur Stella Maris Kamanzi OLGC, coordinatrice du programme national de la Catholic Care for Children - Ouganda (CCCU), à l'occasion du séminaire de formation encours despuis le début de février dernier. Par le passé en effet, les religieuses impliquées ont dû faire face à des défis qui ont eu également de douloureuses conséquences légales.

« L'objectif général des personnes consacrées impliquées dans le ministère de la protection des mineurs sont le témoignage de bonnes pratiques et la promotion des capacités des jeunes » déclare la religieuse dans la note parvenue à l'Agence Fides. « Des rapportd informels et des cas d'abus sur les plus jeunes ont été enregistrés principalement à cause de l'ignorance. Nous rationnalisons actuellement tout ce qui a à faire avec la protection des enfants et nous mènerons des programmes parallèles afin de couvrir ceux demeurés en suspens à cause de la pandémie de Covid-19 au cours de l'an dernier ».

Pour éviter les erreurs, le programme souligne en outre le besoin d'intégrer les procédures dans les cadres juridiques internationaux, régionaux et nationaux. Jusqu'à présent, parmi les thèmes suivis par le CCCU, constituent des références l'introduction à la protection de l'enfance, le cadre juridique et politique, les systèmes de protection internationaux, régionaux et nationaux et les stratégies de prévention et de réponse.

Le programme du CCCU est en cours depuis 2017 et, outre le bureau central, voit la participation sur le terrain d'autres membres du personnel au sein des zones est et nord du pays, engagés dans le traçage et les évaluations familiales.

A La Une: Religion

Plus de: Agenzia Fides

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X