Madagascar: Bilan Covid-19 - Légère baisse des nouveaux porteurs du virus

Une petite accalmie a été obsérvée au niveau des statistiques hier. Le nombre de nouveaux porteurs du virus a reculé.

Moins de deux cents nouveaux porteurs du virus de Covid-19 par jour ont été détectés, les 4 et 5 avril, selon le bilan épidémiologique du coronavirus. Cent soixante cinq, le 5 avril et cent trentesept, le 4 avril. Dans les derniers bilans épidémiologiques, on constate une baisse des nouveaux cas détectés par rapport aux chiffres de la fin du mois de mars et du début du mois d'avril, où près de trois cents nouveaux cas par jour sont rapportés. Le pic aurait-il été atteint? Serait-ce le début de la diminution des courbes des nouveaux cas, en cette deuxième vague? Il est trop tôt pour l'affirmer.

D'autant plus que dans certaines régions, des problèmes techniques seraient survenues et ont causé le retard de la déclaration des résultats de certains prélèvements. À Antananarivo, il y a aussi un grand décalage entre le prélèvement et la déclaration des résultats. Des individus qui ont effectué un test de dépistage il y a deux semaines passées, ne savent toujours pas s'ils sont porteurs du virus de Covid-19 ou pas. Il se peut ainsi que des tests effectués il y a deux semaines ne soient pas encore inclus dans les bilans rapportés, en ce début de semaine.

Catastrophique

La situation dans les hôpitaux ne nous permet pas non plus de dire que l'épidémie commence à se calmer. Pas plus tard qu'hier, des médecins qui travaillent dans des centres de traitement des formes graves ont indiqué que la situation était « catastrophique ». Les formes graves continuent à affluer dans les hôpitaux.

Le 5 avril, deux cent soixante-et-onze personnes ont développé les formes graves de la maladie. La hausse du taux de positivité est un autre signe qui montre que nous sommes encore loin de la fin de cette deuxième épidémie. Le taux de positivité stagne autour de 30%, depuis plusieurs jours. Sur les cinq cent vingt-huit personnes qui ont efféctué le test, cent soixante-cinq sont confirmées positives, à la date du 5 avril.

Ce taux de positivité est élevé. « C'est normal, étant donné que nous effectuons des tests ciblés. Ce sont les personnes qui présentent les symptômes du coronavirus qui passent le test », explique une source.

Nous devrons même nous attendre au pire après le relâchement des gestes barrières durant ce week-end pascal et l'arrivée prochaine de la période hivernale. Le chef d'État Andry Rajoelina a pourtant appelé à l'implication de tous dans la lutte contre la propagation de ce virus.

Pour cela, tout un chacun est invité à porter un masque, à respecter la distanciation physique de un mètre et à se laver souvent les mains avec du savon. Ni la population, ni les éléments de forces de l'ordre, n'ont pris en compte les déclarations du président de la République.

Des attroupements ont été constatés dans plusieurs quartier durant le week-end pascal. Beaucoup n'ont pas porté de masque. Si la population n'agit pas de façon responsable, les éléments de forces de l'ordre ont dû éparpiller ces foules.

A La Une: Coronavirus

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.