Madagascar: Un week-end de Pâques à oublier très vite

Le pays est actuellement dans la tourmente. L'épidémie de Covid-19 ne laisse aucun répit à une population en plein désarroi. Le virus de la Covid-19 se propage avec une rapidité foudroyante.

La multiplication des contaminations par ce nouveau variant est une réalité que l'on ne peut plus ignorer. Beaucoup de Malgaches l'ont éprouvé en voyant leurs proches s'affaiblir. La réaction des autorités est exemplaire, mais malgré le dévouement du personnel médical, la maladie ne laisse aucune chance à de nombreux patients. A côté de cela, le spectacle offert par les milliers de Tananariviens et Tamataviens qui se sont rassemblés le week-end dernier sans aucune précaution laisse présager une explosion de l'épidémie dans les jours voire les semaines à venir.

Les décisions annoncées par le chef de l'État, samedi dernier, sont sensées prévenir l'expansion de l'épidémie et même lui donner un coup d'arrêt. La gravité de la situation méritait toute cette série de mesures qui prenaient effet, pour certaines dès le lendemain. Mais la réaction de nombreux citoyens a mis à mal cette volonté de bien faire. De nombreux citoyens ont voulu profiter de ce dernier week-end pour faire la fête et se rassembler sans prendre de précautions. Les autorités ont laissé faire, mais on se doute des conséquences de ces gigantesques rassemblements.

Les cas de contamination vont monter en flèche dans les jours voire les semaines à venir. Les témoignages des personnes atteintes se multiplient et font cas de la rapidité de l'infection. Ils ne tarissent pas d'éloge sur la compétence et le dévouement du personnel soignant. Les traitements sont faits gratuitement, mais dans les cas de complications, les médicaments sont payants.Le pays est véritablement en guerre et chacun doit se sentir responsable. Les recommandations doivent être suivies à la lettre. Le confinement total n'est pas à l'ordre du jour et pour que cela n'arrive pas, il est nécessaire de faire preuve de discipline.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.