Cameroun: Promotion de la paix - Des parlementaires à l'école

Ces derniers ont bénéficié hier d'un séminaire de renforcement des capacités visant à faire d'eux de dignes ambassadeurs de cette cause.

Former les futurs formateurs. C'est le fil rouge de l'initiative portée par l'Association internationale des parlementaires pour la paix (AIPP), antenne du Cameroun. Hier, 06 avril, à Yaoundé, l'AIPP a décidé d'outiller ses membres à travers un séminaire de renforcement des capacités. Cette initiative vise à augmenter les chances de succès des opérations qui seront bientôt menées le terrain. En effet, implantée il y a seulement deux ans dans le pays, cette association veut combler les lacunes de ses membres.

Mieux armés, ces derniers deviendront de dignes ambassadeurs de la paix dans leur circonscription électorale de façon précise, et dans le pays de façon plus large. « Nous sommes jeunes. Nous avons donc commencé par éduquer. Sans éducation, on ne peut pas avoir de résultat. C'est après ce renforcement des capacités que nous allons nous déployer sur le terrain », projette l'honorable Brigitte Emabot, présidente de l'AIPP, antenne du Cameroun.

Pour atteindre les objectifs fixés durant ce séminaire, plusieurs compétences ont été mobilisées. Notamment le vice-président de la Fédération pour la paix universelle pour l'Afrique, Paterne Zinsou. Ce dernier a exposé sur quelques principes qui guident les parlementaires appelés à devenir des ambassadeurs de la paix. Il s'agit, entre autres, de la protection de la famille, l'altruisme, la coopération interreligieuse, la priorité accordée à l'humain, le dialogue, etc.

Politiquement neutre, l'AIPP est présente dans plusieurs pays dans le monde, sans distinction de races. Celle-ci est l'un des multiples programmes de la Fédération pour la paix universelle, une alliance internationale de personnes et d'organisations ayant la paix à la fois comme moyen et comme fin pour faciliter le développement des pays. Au Cameroun, l'AIPP veut jouer sa partition dans la résolution des crises sécuritaires que traverse le pays depuis plusieurs années.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.