Cote d'Ivoire: Ficad 2021 - L'apothéose en fanfare

Cérémonie de clôture riche en couleur avec la prestation de nombreux artistes. Défilé des participants, notamment la prestation du groupe artistique Molato.

C'était le 3 avril, à la place Henri Konan Bédié de Daoukro, à l'occasion de la cérémonie de clôture de la 16e édition du Ficad, en présence de plusieurs autorités administratives, politiques, religieuses, coutumières et des forces vives de la région.

Le commissaire général du Ficad, Olivier Akoto, a tenu à remercier tous les partenaires qui ont contribué à la réussite de l'événement. Il n'a pas manqué de revenir sur l'histoire de ce rendez-vous culturel: "Le Ficad a 16 ans d'existence. Tout a débuté en 2004, sous l'appellation Daoukro carna-festival.

Mais c'est en 2007 que le commissaire général et sa dynamique équipe ont jugé bon de faire de cette plateforme le Festival international de la culture et des arts de Daoukro (Ficad). Malgré la non tenue du festival en 2011 à cause de l'instabilité politique et en 2020 à cause de la pandémie de coronavirus, le Ficad a refait surface".

Olivier Akoto a exhorté les fils et filles de la région à l'accompagner et à assurer la relève pour faire vivre la culture et les arts à Daoukro. Il a également demandé aux populations de s'approprier cet événement culturel.

Le représentant du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Kadjo Kouamé Alphonse, a remercié Olivier Akoto de faire partager la science, la culture et les arts du département au reste de la Côte d'Ivoire. Un concert, le 3 avril, avec Dj Moasco et un autre, le lendemain, avec Didier Bilé ont mis fin au Ficad 2021. A côté de l'aspect festif et récréatif, le volet social n'a pas été oublié, avec un don de kits d'accouchement remis à l'hôpital général de Daoukro et aux maternités de N'Gattakro et Agniassikassou.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.