Sénégal: Active dans la promotion de l'entreprenariat depuis 2018 - La Der/Fj dresse un bilan satisfaisant et annonce plus de 42 milliards de FCFA de financements pour 2021

La Délégation générale à l'entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj) a rendu public l'intégralité du bilan de ses activités 2020 et présenté les axes de son action pour l'année 2021. Selon le délégué général Papa Amadou Sarr qui a fait face, ce matin, à la presse, avec certains de ses collaborateurs, avec 60 milliards de francs Cfa de financements accordés en 3 ans d'existence, plus de 106 000 bénéficiaires, 2 600 entreprises locales auront été accompagnés par la Der/Fj au Sénégal. La Der/Fj annonce plus de 42 milliards de financements pour 2021.

« Avec 60 milliards de francs Cfa de financements accordés en 3 ans d'existence, plus de 106 000 bénéficiaires, 2 600 entreprises locales auront été accompagnés par la Der/Fj au Sénégal », indique l'institution « militante de l'entreprenariat ». Qui dans la foulée indique qu'en 2020, elle a confirmé son engagement en faveur de l'émancipation et l'autonomisation des sénégalaises et des jeunes sénégalais.

En ce sens, souligne-t-elle, pour la seule année 2020, 25 milliards de francs Cfa, avec l'ensemble de ses ressources, contribuant ainsi à la résilience des écosystèmes entrepreneuriaux sénégalais dans le cadre de la crise liée à la pandémie de la Covid-19, a été mobilisé ».

Sur l'ensemble du territoire, la Der/Fj révèle que l'entrepreneuriat féminin a été mis à l'honneur. En effet, explique-t-elle, en 2020, 75 % des financements ont été alloués à des femmes tous secteurs confondus, et des produits financiers dédiés à la résolution des problématiques qu'elles rencontrent ont été créés, à l'image du micro-crédit, de l'assurance agricole, mais surtout du nano-crédit qui propose des financements allant de 10 mille à 300 mille Cfa.

La robustesse du modèle proposé par la Der/Fj, repose notamment, selon M. Sarr, sur le soutien de bailleurs internationaux à hauteur de 74 milliards de francs Cfa à date ainsi que sur le taux élevé de remboursement des crédits alloués. Avant la suspension solidaire des remboursements décidée par la Der/Fj, révèle-t-il, le taux de remboursements était de 70%.

En parallèle, confie-t-on, l'organisation apporte à ses frais un accompagnement non-financier à ses bénéficiaires, fondé sur l'appui à la formation en partenariat avec l'Adepme, le 3FPT entre autres, à la gestion des démarches administratives avec un guichet unique express, et au développement de projets via des incubateurs et accélérateurs d'entreprises.

L'agriculture concentre 35% des financements de la Der/Fj en 2020

« En cohérence avec le Plan Sénégal émergent (Pse), les financements directs de la Der/Fj ont été prioritairement alloués à des projets entrepreneuriaux relevant de secteurs d'avenir clés », confie l'institution pilotée par Papa Amadou Sarr. Qui précise que le secteur agricole demeure le premier pôle d'investissement de la Der/Fj, représentant 35 % des financements alloués en 2020.

Avec 36 % des financements alloués, les services, l'artisanat et l'innovation constituent le deuxième pôle d'investissement de la Der/Fj, renseigne les responsables de l'institution. Qui souligne dans le même sillage qu'autres secteurs d'avenirs au Sénégal, le transport et la logistique, qui renferment aussi un potentiel de croissance considérable. A ce titre, indiquent-t-on, la Der/Fj et le Port autonome de Dakar (Pad) se sont associé pour accompagner des milliers de jeunes entrepreneurs de ces secteurs et des filières du sel et anacarde.

42,8 milliards Cfa de financements prévus pour 2021

A l'occasion de leur face à face avec la presse ce matin, les responsables de la Der/Fj ont indiqué qu'un montant de 42,8 milliards de francs Cfa est prévu pour l'année 2021. A cet effet, souligne-t-on, ce financement va concerner trois composantes.

Il s'agit premièrement de la composante Chaine de valeur agricole et artisanale pour un montant de 28 milliards, de la composante Développement des Miro petites et moyennes entreprises (Mpme) à fort potentiel pour 11 milliards et de la composante Appui institutionnel et gestion de projet pour un financement de 3,55 milliards de francs Cfa.

Le Projet d'accompagnement à la valorisation des initiatives entrepreneuriales (Pavie) sera pleinement déployé en 2021 selon 4 objectifs clairs, fait-on savoir. Il s'agit entre autres, de financer plus 14 000 initiatives entrepreneuriales pour un volume de financement de l'ordre de 61 milliards de francs Cfa, de générer ou de consolider environ 65 000 emplois directs et 89 000 emplois indirects, soit au total 154 000 emplois, dont 60% destinés aux femmes, de former plus de 27 000 entrepreneurs dont plus de 15 000 femmes, d'appuyer la transformation digitale et la formalisation de milliers d'entreprises, dont 50% sont dirigées par des femmes.

Le 3 avril 2021, le président de la République, Macky Sall, a annoncé la création du Programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio-économique des jeunes. En réponse à la crise économique mondiale liée à la pandémie de la Covid-19, ce programme d'urgence complètera l'action publique déployée sur l'ensemble du territoire national afin de lutter spécifiquement et durablement contre le chômage des jeunes au Sénégal. Il disposera d'un budget triennal d'au moins 450 milliards de francs CFA, dont 150 milliards pour la seule année 2021.

Dans ce cadre, Papa Amadou Sarr a soutenu devant la presse que la Der/Fj s'associera aux autres opérateurs nationaux dédiés à l'emploi, la formation et l'insertion pour accompagner, financer et suivre les projets de la jeunesse sénégalaise, de manière coordonnée et rationalisée.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.